Stephen Brett - Bayonne Biarritz - 28 septembre 2013 - Icon Sport
 
European Challenge Cup

1e journée Amlin Cup, Aviron bayonnais-FCG (37-6): Bayonne se rassure, Grenoble pas concerné

Bayonne se rassure, Grenoble pas concerné

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/10/2013 à 23:13 -
Par Rugbyrama - Le 10/10/2013 à 23:13
Mal en point en championnat, Bayonne a profité du Challenge européen pour se donner un bol d'air, remportant même une victoire bonifiée contre Grenoble (37-6).
 

Scott Spedding est décidemment un élément incontournable de l’effectif bayonnais. En l’absence des deux autres fers de lance de la ligne d’attaque basque (Rokocoko et Lovobalavu, blessés), l’arrière sud-africain a une nouvelle fois démontré contre Grenoble (37-6) qu’il était un joueur ultra influent et décisif sur lequel Christian Lanta et Christophe Deylaud peuvent compter. Il fut notamment auteur d’un véritable récital à montrer dans toutes les bonnes écoles de rugby sur le deuxième essai des siens. Sur une énième touche perdue par l’alignement grenoblois, Spedding héritait du ballon à hauteur de ses 22 mètres. 80 foulées plus loin, il offrait l’essai à Gerber (36e).

Entre-temps? Fixation de la défense iséroise puis passe à destination de Fuster. Au soutien de son ailier, il faisait une nouvelle fois le bon geste en jouant parfaitement le deux contre un pour permettre à Bayonne de mener tranquillement 26 à 6 à la pause. Un premier essai d’Arganèse après un premier quart d’heure de domination et le pied de Bustos Moyano (5e, 9e, 35e) complétaient le tableau d’affichage de ces quarante premières minutes.

Une équipe de Grenoble bien trop tendre

Le FCG, de son côté, n’avait ce jeudi soir pas les moyens de rivaliser. En mettant la quasi-totalité de ses cadres au repos, Fabrice Landreau savait forcément qu’il condamnait tout espoir de victoire à Jean-Dauger. Un repos mérité pour les titulaires des deux récents exploits isérois, à savoir les succès à Biarritz et au Racing-Métro en Top 14. Les jeunes pousses grenobloises ont donc souffert en leur absence. Surtout en conquête, où leur prestation est à oublier…

Comment lutter lorsque l’on gâche autant de munitions en touche? Quand l’on est autant dominé en mêlée fermée? Des questions auxquelles les Grenoblois, en manque de ballon, n’ont jamais pu trouver les réponses. Ugalde, positionné au centre après la sortie précoce d’O’Connor, en profitait pour prendre le trou et inscrire le troisième essai bayonnais (50e). Avant d’aller se frotter aux Wasps la semaine prochaine, l’Aviron peut aussi remercier Fonua, qui en force, a arraché le bonus offensif à la dernière seconde. Le calendrier de l’ERC a prévu côté grenoblois la réception de Viadana vendredi prochain.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×