Sempéré - Stade français - 9 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Laurent Sempéré (Stade français): "C’est notre dernière chance"

Sempéré: "C’est notre dernière chance"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/04/2013 à 19:00 -
Par Midi Olympique - Le 26/04/2013 à 19:00
Ce vendredi soir, le Stade français se déplace à Aimé-Giral pour une demi-finale de Challenge européen. A quelques heures de ce choc, le talonneur parisien Laurent Sempéré évoque son duel avec son ancien coéquipier en sélection jeunes, le talonneur catalan Guilhem Guirado, ainsi que l'enjeu de ce match, capital pour les Parisiens.

Qu'est-ce que cela représente pour vous d’affronter Guilhem Guirado ?

Laurent SEMPERE: Pour moi, cela signifie d’abord jouer contre l’Usap, un club qui représente beaucoup pour moi. L’Usap, c’est mon club formateur. C’est toujours un match particulier, avec beaucoup d’émotions et de souvenirs. Maintenant, avec Guilhem, on se connaît bien. Nous nous sommes longtemps suivis chez les jeunes.

Quel est votre meilleur souvenir en commun ?

L. S: C’est évidemment notre titre de Champion du monde en 2006 avec l’équipe de France des -21 ans. Nous avions vécu une belle aventure et des bons moments de partage. Notre concurrence s’est toujours bien passée. Et puis, gagner des matchs et un trophée comme celui-là, ça vaut toutes les soirées du monde.

Quel regard portez-vous sur son évolution ?

L. S: Son palmarès parle pour lui. Il est plusieurs fois international, il a participé à la Coupe du monde 2011, il est champion de France avec l’Usap. A son âge, il a déjà réussit a faire de grandes choses.

Comment se passait votre concurrence dans les catégories de jeunes ?

L. S: J’ai un an de plus que Guilhem, nous n’avons donc jamais vraiment été en concurrence. Lorsque nous avons été champion de France espoirs avec l’Usap, Guilhem a, lui, été champion de France Reichel la même année. C’était une belle année pour le club d’ailleurs (ndlr : 2005). Et cette année-là, si je me souviens bien, Guilhem jouait pilier gauche car au talonnage il y avait Brice Mach.

Plus globalement, avez-vous le sentiment que vos clubs respectifs ont connu une saison similaire ?

L. S: Nos deux équipes n’ont pas été suffisamment constantes tout au long du championnat. Et nous nous retrouvons un peu dans la même situation en cette fin de saison. Ce qui est étonnant, c’est que par le passé, les oppositions entre nos deux clubs ont toujours été des matchs charnières. Des histoires qui se sont souvent croisées. Et il y a toujours eu un grand perdant. Pourvu que vendredi, ce ne soit pas nous.

Pour lequel des deux clubs cette demi-finale est-elle la plus importante ?

L. S: Pour le Stade français, car Perpignan est assuré de terminer à la septième place du Top 14 qui sera sûrement synonyme de qualification pour la Coupe d’Europe. Une victoire de Clermont ou Toulon en Coupe d’Europe est quand même envisageable. Pour nous, le Challenge européen, c’est notre dernière chance de peut-être accrocher une qualification.

Est-ce que la participation à une finale de Challenge européen peut réellement sauver une saison ?

L. S: Gagner une finale de Challenge européen peut sauver une saison. Jouer une finale, c’est juste un beau voyage de fin d’année.

Retrouvez aussi, dans l'édition du Midi Olympique de ce vendredi, un article retraçant en page 10 les destins croisés des deux talonneurs, Laurent Sempéré et Guilhem Guirado, tous deux issus de la formation catalane.

 
 

commentaires


  • mika3456026/04/2013 21:13

    P t ain !!!! Mais il est vide leur stade !!!! Mdr

  • PopolTheFirst26/04/2013 20:28

    J'adore les posts de Troll !! En fait, allez le rugby français, allez le beau jeu !

  • PopolTheFirst26/04/2013 20:27

    Allez Clermont !!!