Challenge Européen

Harinordoquy: "Tout peut arriver sur un match"

Le Top 14 s’étant terminé sur une bonne note (victoire contre le Stade français, 15-6), le capitaine biarrot Imanol Harinordoquy revient sur la douce euphorie qui plane sur le club basque, et évoque la finale de Challenge européen contre Toulon, vendredi soir prochain.

 
"Tout peut arriver" - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

Le Top 14 est désormais terminé, vous pouvez maintenant vous tourner vers cette finale européenne...

Imanol HARINORDOQUY: Tout à fait. C’est un match à double carotte ! (rires) Une victoire offrirait un titre supplémentaire au club et assurerait une qualification en H Cup. Ce serait aussi un vrai aboutissement pour un groupe qui a souffert. La semaine prochaine, nous devrons nous montrer égoïstes et penser à nous pour sortir la tête haute de cette saison où nous avons galéré, et aller chercher ce bonheur. C’est donc un match avec énormément d’enjeu que nous allons bien préparer.

En tant que joueur, le titre compte davantage ?

I.H.: C’est compliqué à dire. On ne peut pas se focaliser uniquement sur le titre. On voit tout. D’un côté, il y a une pression positive à jouer un titre, et de l’autre, une pression plus négative quand on se dit que l’on joue l’avenir d’un club. Mais nous allons surtout nous concentrer sur le fait d’aller chercher un titre, et ne pas se mettre une mauvaise pression sur les épaules.

Au vu de la prestation réalisée contre le Stade français, sentez-vous l’équipe prête à disputer cette finale ?

I.H.: C’est le BO ! On est capable du pire comme du meilleur ! En ce moment, il semblerait que nous soyons davantage dans le meilleur, et c’est tant mieux ! Aujourd’hui nous avons été très performants en défense, la conquête a également été solide. Offensivement, en revanche, nous avons eu beaucoup de déchets. Si nous voulons gagner vendredi prochain, il faudra faire preuve de plus de patience. Il y a de l’enthousiasme, de l’euphorie, et nous voulons concrétiser trop vite les actions. La défense nous permet d’obtenir de bons ballons de récupération, mais derrière on s’enflamme et on perd trop de ballons. Il va falloir travailler cela, même si je préfère jouer avec des joueurs fougeux que l’inverse. Et puis c’est une finale. C’est un match. Tout peut arriver sur un match.

Une victoire vous permettrait de finir sur une note incroyablement positive au vu de la saison...

I.H.: En effet... Voilà plusieurs lundi qu’on se retrouve à l’entraînement avec la banane, et forcément ça change tout. On travaille dans l’enthousiasme et le sérieux. Pour le moment, nous allons récupérer parce qu’aujourd’hui nous avons couru dans tous les sens. J’espère aussi que nous n’avons pas trop de bobos, parce que ce titre sera très difficile à aller chercher.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |