Challenge Européen

Bayonne a craqué, Paris sur sa lancée

Bayonne rentre bredouille de son déplacement aux London Wasps jeudi (25-11) et perd la tête de sa poule au profit de la formation anglaise. Les Basques n'ont plus leur destin entre leurs mains. Paris et Brive continuent leur cavalier seul en décrochant des succès bonifiés devant Crociati et La Vila.

 
Bayonne a craqué - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

Jean-Pierre Elissalde, tout récemment arrivé aux commandes de la formation basque, n’aura pas réussi le tour de force d’entamer son mandat de manager par une série de deux victoires. Les Wasps ont cueilli a froid les coéquipiers de Cédric Heymans par un essai inscrit dès la deuxième minute de jeu par le flanker Sam Jones. Mis sous pression, les Basques ont ensuite été (trop) fréquemment pénalisés, permettant au buteur adverse, l’ouvreur Nicky Robinson, d’ajouter deux pénalités avant la demi-heure de jeu. Heureusement, Benjamin Boyet répliquait (19e, 29e) et l’essai de Sione Lauaki juste avant la pause permettait aux Basques de rester au contact (13-11). Mais les vieux démons de l’indiscipline basque réapparurent aux alentours de l’heure de jeu, où ils encaissèrent quatre nouvelles pénalités en un quart d’heure (47e, 58e, 61e, 70e) et un carton jaune, attribué à David Roumieu (60e). Trop pour espérer revenir au score, et trop pour ramener un bonus défensif qui aurait fait les affaires des Basques. Au classement, Bayonne a manqué l'occasion de se rapprocher des quarts, et laissent les Wasps prendre la tête du groupe 3, un point devant (14 points contre 13). Les Basques n'ont même plus leur destin entre leurs mains.

Paris et Brive s’éclatent...

Le Stade français et Brive poursuivent pour leur parti leur promenade de santé au sein des groupes 1 et 5. Grâce à leurs succès respectifs contre Crociati (45-3) et La Vila (38-13) assortis d’un bonus offensif chacun, ils comptent maintenant neuf et huit points d’avance sur les seconds de leur groupe. Sous la pluie et le vent, les Parisiens ont toutefois mis une mi-temps pour faire la différence, inscrivant cinq de leurs sept essais en seconde période. Les hommes de Michael Cheika se déplaceront à Bucarest le 11 janvier avec le même objectif d'une victoire bonifiée, avant de recevoir Worcester le 18 janvier pour ce qui s'annonce comme la finale de la poule. Malgré leur succès bonifié grâce à leur six essais, les Brivistes devraient toutefois voir revenir sur eux les Anglais de Sale qui reçoivent Agen ce dimanche. La semaine dernière, les coéquipiers de Mark Cueto s’étaient largement imposés à Armandie.

Bordeaux-Bègles s’impose dans la douleur

Dans le quatrième match de jeu impliquant un club français, les Girondins ont eu toutes les peines du monde à s’imposer face aux Italiens de Rovigo, qui ont décroché le bonus défensif (15-10). Il faut dire que les conditions climatiques n’étaient pas favorables aux habituelles grandes envolées que les hommes de Marc Delpoux affectionnent tant. Sous une pluie battante et un vent déchaîné, ils ont été chahutés par une équipe "qui s’est mieux accilimatée aux conditions météo", selon le pilier Franck Labbé, interrogé par Sud-Ouest. Malgré cette victoire, les Girondins pointent toujours à la troisième place de leur groupe, à cinq points des Wasps. Ils devraient logiquement se reconcentrer sur le championnat, où ils occupent une honorable dixième place.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |