Challenge Européen

Clermont fait parler sa fraîcheur

En s'imposant logiquement à La Rochelle (23-13), Clermont est le premier club français qualifié pour les demi-finales du Challenge européen. Les Auvergnats, plus puissants et dominateurs dans la possession du ballon, se sont fait peur à cause de grosses maladresses. La Rochelle semblait émoussée.

 
La fraîcheur a parlé - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

Le manque de réussite de Brock James, l’ouvreur clermontois, si adroit d’habitude dans l’exercice des tirs au but, aurait pu s’avérer préjudiciable pour Clermont. Avec trois pénalités ratées, dont deux pourtant dans les cordes du buteur australien, l’ASMCA n’a jamais su faire le break sur des Rochelais volontaires, accrocheurs en défense mais en manque flagrant de puissance. Si bien qu’à l’heure de jeu, le champion de France ne disposait que de sept unités d’avance sur les Maritimes (6-13). Et s’exposait ainsi à un éventuel contre du Stade rochelais.

Ce scénario arrivait bel et bien aux hommes de Vern Cotter, d’une incroyable maladresse dans le deuxième acte. Alors que les avants auvergnats ne cessaient de prendre l’ascendant sur les partenaires de Robert Mohr, le centre Pisi perdait le ballon dans les 10m rochelais. Gaugau crochetait Rougerie, raffutait Paulo et servait Goosen qui accélérait, se jouait de Benoit Baby pour aplatir après une somptueuse course de 70m (64e). Le coup était imparable et les Rochelais se mettaient alors à croire à un improbable retournement de situation (13-13). Car, il faut bien le reconnaitre, la première heure de la rencontre était entièrement à l’avantage de Clermont.

Murimurivalu en sauveur

L’ASMCA évitait de paniquer. Et remettait les choses en place. Bien aidée par sa fraîcheur physique et l’indiscipline des résidents de Marcel-Deflandre. La Rochelle se battait avec ses valeurs et son orgueil mais les hommes de David Darricarrère ont semblé trop émoussés physiquement. Chahuté sur toutes les phases de combat, reculant à chaque impact, dominé en mêlée fermé, le Stade rochelais craquait après un énième pilonnage dans ses 22m. Paulo servait sur un pas l’ailier Murimurivalu qui aplatissait en deux temps (72e). Une action fatale aux Maritimes, K-O debout et qui encaissaient dans la foulée une pénalité de James (76e). Avec dix points de retard, la messe était dite et l’affaire entendue (23-13).

La Rochelle n’a pas démérité mais la supériorité clermontoise était bien trop importante. Malgré une équipe remaniée, l’ASMCA est parue en bien meilleure forme que son adversaire. Rougerie, positionné pour l’occasion sur l’aile droite, avait montré en début de rencontre la main mise de son équipe sur ce match. Profitant d’une faute en défense de Jacob et Bares, l’international tricolore déchirait le rideau, cadrait Neveu et plongeait entre les poteaux (13e). Le symbole de la puissance auvergnate. Sans la faillite au pied de James, l’écart au tableau d’affichage aurait pu être plus conséquent. Clermont, malgré sa maladresse, gagne son troisième match à l’extérieur cette saison (sur 15 toutes compétions confondues !) et affrontera en demi-finale du Challenge européen le vainqueur de Paris-Montpellier. Pour les Rochelais, il faut désormais se concentrer sur le Top 14 où le maintien sera très dur à aller chercher.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |