Joie Ronan O'Gara Paul O'Connell - 07.04.2013 - Harlequins Munsters - Icon Sport
 
Article
commentaires
Celtic League

Premiership et H Cup - Affaire O’Connell: la polémique enfle autour de son coup de pied

La polémique enfle autour du geste de Paul O'Connell

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/04/2013 à 16:23 -
Par Midi Olympique - Le 17/04/2013 à 16:23
Non sanctionné pour son coup de pied donné à la tête de l'ailier du Leinster Dave Kearney, le deuxième ligne du Munster, Paul O’Connell, ne s’est manifestement pas fait que des amis ce week-end. En Irlande, beaucoup regrettent l’absence de sanction. Des critiques qui se joignent au sentiment d'injustice des Clermontois, futurs adversaires du Munster en demi-finale de H Cup.

Lundi, la commission de discipline irlandaise décidait de ne pas citer Paul O’Connell, le capitaine du Munster, après son coup de pied porté au visage du Leinsterman Dave Kearney. Motif de la décision: "l’incident résulte d’une négligence non intentionnelle." Le deuxième-ligne international pourra donc fouler la pelouse de La Mosson, le 27 avril prochain, en demi-finale de H Cup, face à Clermont. Si, en France, beaucoup de supporters de tous horizons se sont plaints de cette décision sur les forums et autres réseaux sociaux, arguant notamment d’une justice à deux vitesses en matière de sanctions entre hexagonaux et Irlandais, la polémique ne s’arrête pas là. En effet, en Irlande aussi la pilule a du mal à passer, notamment du côté du Leinster, qui dispute cette année l'Amlin Cup.

Joe Schmidt: " L'incident le plus laid "

Ainsi, Joe Schmidt, entraîneur en chef de la province dublinoise n’a pas du tout apprécié l’absence de suspension, comme il l’évoque dans la presse irlandaise. "Depuis que j’ai commencé ma carrière de coach il y a douze ans, c’est l’incident le plus laid auquel j’ai assisté." Pour l’ancien adjoint de Vern Cotter à Clermont, se montrer laxiste sur de tels comportements pourrait se révéler lourd de conséquences. "Je ne veux pas faire dans l’émotionnel, mais cela devient inévitable quand des choses comme cela se produisent. Je pense que si l’on ne cite pas de tels gestes, on créé une jurisprudence qui conduit à rendre acceptable des choses dangereuses pour notre sport."

Une décision "décevante" pour Léo Cullen

Pour Paul O’Connell, l’auteur des faits, la décision du commissaire est tout à fait logique. "Juste après le match, je ne m’attendais pas à une citation, car je savais au fond de moi ce qui s’était passé. Ce n’est qu’après avoir vu les images vidéos que mon inquiétude a grandi. (…) Grâce à Dieu, je n’ai pas été cité. Cela aurait été frustrant à une telle période de l’année." Un sentiment que toute l’Irlande ne partage pas, y compris certains de ses coéquipiers en sélection nationale, comme Léo Cullen, deuxième ligne du Leinster, qui a jugé "décevante" la décision de la commission, qualifiant le geste de son homologue deuxième ligne de "très imprudent". Le capitaine du Leinster ne mâche d’ailleurs pas ses mots. "Je ne vois pas comment il pouvait aller se rendre à la balle sans toucher la tête de Kearney, c’est ça qui est inquiétant. On pratique un sport de contact, mais il y a toujours une ligne à ne pas franchir."

À défaut de l’avoir fait en salle de commission, le geste de Paul O’Connell alimente donc le débat dans la presse. Une certitude en tout cas: les Clermontois savent qu’ils auront face à eux à Montpellier, un deuxième ligne qui n’hésite pas à faire feu de tout bois lorsque la victoire devient impérative.

Suite à cet article, Brett Gosper, Directeur général de l'International board, a déclaré, via les réseaux sociaux.

 
 

commentaires


  • Brosse22/04/2013 11:51

    Il n'y avait pas Dieu dans la cathédrale ?

  • Brosse22/04/2013 11:45

    que ce soit Lux ou Lapasset,ils aiment trop leur fauteuil à la tête des instances pour risquer de les perdre : comme les 3 singes,ils metten les mains sur les yeux,la bouche et les oreilles !

  • moltessss22/04/2013 11:24

    pas de lien