Icon Sport

Servat : "C’est incroyable d’avoir autant de joueurs à disposition"

Servat : "C’est incroyable d’avoir autant de joueurs à disposition"

Le 29/09/2021 à 09:16Mis à jour Le 29/09/2021 à 10:53

XV DE FRANCE - Depuis lundi et jusqu’à ce mercredi soir, le staff du XV de France encadre de jeunes joueurs au CREPS de Toulouse. Une manière de répéter les gammes en vue de la tournée de novembre pour laquelle il peaufine actuellement son groupe de quarante-deux éléments. Le spécialiste de la mêlée William Servat parle des enseignements qu'il retire de ce stage et du début de saison.

“Quand on se remet à entraîner, on a la voix qui mue un petit peu. Ca veut dire que l’on avait perdu l’habitude. Mais le staff va bien, il est heureux de se retrouver.” Depuis lundi et jusqu’à ce mercredi, William Servat et les entraîneurs du XV de France ont retrouvé le chemin de l’entraînement, au CREPS de Toulouse. Pendant trois jours, les têtes pensantes des Bleus y encadrent dans les conditions du réel des jeunes espoirs : les moins de 16-17 ans de l’académie de Toulouse puis les moins de 20 ans. Au travers de groupes de quarante-deux joueurs, ils se préparent eux-mêmes à la tournée de novembre qui débutera dans un peu plus d’un mois.

Cette répétition générale, la deuxième du genre après le galop d’essai organisé dans les Landes l’an passé, sert à peaufiner la programmation des séances : “Après chaque compétition, on essaye de voir les petits ajustements à apporter à la structure de nos entraînements. Si le cadre reste le même, on amène des évolutions pour englober les critères liés à la performance et aussi actualiser la partie rugby.” Les heureux élus amenés à évoluer sous les ordres de la bande à Galthié prennent ainsi la place de leurs glorieux aînés pour recréer un mini-Marcoussis : “Au niveau du contenu, c’est sensiblement la même chose qu’avec l’équipe de France, poursuit l’ancien talonneur. Ce qu’il était important de voir, c’était l’articulation de l’entraînement avec les changements de joueurs. Vous avez pu voir que Fabien envoyait des mecs dans l’en-but pour travailler pendant que les autres étaient sur le terrain. Ceci afin d’optimiser le temps de travail. Il y a des joueurs à qui l’on peut faire pratiquer d’autres ateliers afin, on l’espère, de progresser sur les attitudes, notamment sur le jeu offensif.”

"Des joueurs relativement frais"

En parallèle de ces exercices pratiques, les techniciens restent en éveil. Il leur faut affiner la constitution de leur groupe en vue de la tournée d’automne dont la liste devrait être annoncée le lundi 18 octobre. Pour faire le point sur tout ça, ils se retrouveront lundi 4 octobre à Biarritz dans le cadre d'un séminaire : “On a des échéances qui se rapprochent. Les joueurs sont impliqués et il y a beaucoup de belles choses sur le début de saison. Les internationaux qui n’ont pas eu la possibilité de partir en Australie sont au niveau et sont agréables à voir jouer. Ceux qui y sont allés ont accumulé de la confiance et sont aussi très performants et agréables à voir jouer. C’est un réel plaisir de se rendre compte que le rugby français donne la possibilité à énormément de joueurs de se développer. Et c’est un bien pour nous car c’est incroyable d’avoir autant de joueurs à disposition. C’est une chance.”

Pour l’heure, l’impression générale est bonne. Les retours chiffrés, aussi, pour le plus grand plaisir de Thibault Giroud, le directeur de la performance : “Les clubs ont joué le jeu de reposer les cadres cet été. Ca a permis d’avoir des joueurs relativement frais, c’était un choix judicieux. La plupart se sont largement mieux sentis à la reprise.” Du côté du staff comme des hommes de terrain, tous les signaux sont au vert.

Contenus sponsorisés