Icon Sport

Rétro : les trois dernières victoires du XV de France face à l'Australie

Rétro : les trois dernières victoires du XV de France face à l'Australie
Par Rugbyrama

Le 06/07/2021 à 09:30Mis à jour Le 06/07/2021 à 13:22

XV DE FRANCE - Historiquement, l'Australie ne réussit guère au XV de France. En 47 rencontres, les Bleus n’ont gagné que 18 fois. Le dernier succès en terre australe remonte d'ailleurs à 1990. Depuis 2005, ils ne sont imposés que trois fois sur les Wallabies. Retour sur ces derniers succès qui pourraient inspirer le groupe français qui affrontera mercredi l’Australie.

France 26-16 Australie, le 5 novembre 2005

Dans la fournaise du Vélodrome de Marseille, les hommes de Bernard Laporte avaient livré un match exemplaire de réalisme. Avec 26 points passés aux Wallabies, les essais de Cédric Heymans et Rémi Martin avaient fait mal aux coéquipiers de George Gregan. Les Français avaient été dévastateurs en défense, notamment au centre du terrain avec la paire toulousaine Jauzion-Fritz. Au coup de sifflet final, les satisfactions s’appelaient Jean-Baptiste Élissalde, auteur de 16 points à 100% et de la “passe décisive” sur l’essai d’Heymans, et Rémy Martin, soldat bleu de cette victoire française.

Au plaquage, au grattage, en attaque (un essai marqué) le Parisien aux cheveux peroxydés était partout ce soir-là. L’attaque de feu australienne, symbolisée par Matt Giteau, Lote Tuqiri ou Chris Latham, était restée muette jusqu’à la 81e minute et un essai de… Drew Mitchell. L’équipe alignée par Bernard Laporte ne faisait la part belle qu’aux expérimentés. Au cœur de cet épatant succès, le pilier de Bourgoin Olivier Milloud s’était élevé au statut international.

XV de France - Rémi Martin face à l'Australie, le 5 novembre 2005

XV de France - Rémi Martin face à l'Australie, le 5 novembre 2005Icon Sport

France 33-6 Australie, le 10 novembre 2012

Ce fut le deuxième plus large succès français sur l’Australie dans l'histoire de leurs confrontations. Pour la première rencontre contre une nation de l’hémisphère sud de l’ère Saint-André, les Bleus de Pascal Papé avaient terrassé les Wallabies grâce à un grand Frédéric Michalak et une conquête impériale. À la 10e minute, Louis Picamoles s’était extirpé d’une mêlée conquérante à cinq mètres de la ligne d’en-but australienne avant d’aplatir sous le nez des Australiens. Avec 16 points inscrits, Frédéric Michalak s'était révélé magistral dans la gestion du jeu courant.

À la 55e minute, sa percée de quarante mètres avait d’ailleurs permis à Wesley Fofana de plonger dans l’en-but adverse, sous les vivas du Stade de France, tout acquis à la cause du Toulousain. Neuf minutes plus tard, les Bleus mettaient un terme à tout suspense grâce à un essai de pénalité suite à une mêlée trop puissante pour les Australiens. Incapables d’inscrire un essai, Kurtley Beale et ses partenaires n'avaient marqué que deux pénalités, grâce à Mike Harris.

XV de France - Frédéric Michalak face à l'Australie, le 10 novembre 2012

XV de France - Frédéric Michalak face à l'Australie, le 10 novembre 2012Icon Sport

France 29-26 Australie, le 15 novembre 2014

Après une tournée australe ratée avec trois défaites en autant de rencontres, les Wallabies retrouvaient les Bleus au Stade de France. Dès la sixième minute, les Français avaient remis leurs têtes à l’endroit, avec un essai rusé de Sébastien Tillous-Borde en sortie de ruck. Vingt minutes plus tard, le jeune Teddy Thomas s’était échappé de cinq défenseurs et avait inscrit un essai retentissant. Malgré une défense de fer, symbolisée par les 13 plaquages de Bernard Le Roux, les Français encaissaient un essai en coin d’Adam Ashley-Cooper et voyaient les Wallabies revenir à quatre longueurs (17-13) à la mi-temps.

En deuxième mi-temps, les 12 points au pied de Camille Lopez (16 au total) permirent aux Bleus de ne jamais céder face aux futurs finalistes de la Coupe du monde. Suite à un carton jaune de Rémi Talès, l’Australie se rapprochait du XV de France (29-16) avec un essai en puissance de Rob Simmons à cinq minutes. Mais grâce à une nouvelle séquence défensive de haut vol, Thierry Dusautoir fait gicler le ballon des mains du pilier Ben Alexander. En-avant et victoire bleue, la dernière en date avant la tournée au pays de Matt Giteau.

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés