Icon Sport

Ibanez : "Ce doit être la tournée des révélations"

Ibanez : "Ce doit être la tournée des révélations"
Par AFP

Le 25/06/2021 à 11:44Mis à jour Le 25/06/2021 à 11:46

XV DE FRANCE - Le XV de France s'est rendu en Australie avec un groupe fortement remanié, mais il y a des places à prendre, estime le manager des Bleus, Raphaël Ibanez : il souhaite "une tournée des révélations", comme il l'a expliqué à l'AFP.

Comment se passent ces premiers jours ?

Ce que nous venons de vivre depuis notre arrivée n'est pas commun. Les conditions sanitaires, avec une présence policière autour de l'hôtel, avec des repas pris dans nos chambres dans l'attente de nos tests PCR... Ils se sont tous révélés négatifs, ça nous a permis d'entrer dans notre bulle collective ce matin (jeudi, NDLR).

Dès lors, comment va se dérouler la préparation?

A partir de ce matin, nous pouvons circuler librement dans notre partie de l'hôtel, et ensuite nous déplacer, en bus, sur le terrain d'entraînement qui a été privatisé. Notre seule ambition est de nous adapter pour préparer au mieux les matches qui nous attendent. On a essayé d'optimiser le temps dont nous disposons. Notre rassemblement avait débuté dimanche au CNR, ce sont toujours des moments particuliers, avec beaucoup d'effervescence, encore plus pour une tournée dans l'hémisphère Sud. Les joueurs sont arrivés progressivement, ils se sont appropriés leur paquetage... Tout va très vite mais nous avons pu placer deux sessions d'entraînement avant de partir, avec l'ensemble du groupe, à faible intensité puisque l'objectif est de monter progressivement le curseur avant de basculer très vite en mode compétition et tenir en éveil tout le groupe.

Comment se sont déroulées ces premières séances?

Le groupe est très attentif, extrêmement concentré. Il y a beaucoup d'aspects stratégiques que ce jeune groupe doit assimiler. Dans l'état d'esprit, on est sur la bonne voie. Par petits groupes, sur la base d'entretiens individuels, puis en réunion collective, nous cherchons à gagner du temps pour donner un maximum d'expérience et de confiance à ce groupe."

Les cadres vont donc jouer un rôle très important...

Les autres aussi! (rires) Tout le monde a un rôle important à jouer dans cette configuration. Il y a 22 joueurs qui n'ont pas encore porté le maillot bleu. Pour eux, après avoir reçu l'appel des entraîneurs, passé l'effet de surprise et la fierté que ça représente, pourrait se poser la question de la légitimité. Le message qu'on leur fait passer est très simple: 'il faut dépasser le stade du questionnement pour basculer en mode compétition et avoir une mentalité de champion'. Ca vaut pour les 22 qui découvrent l'équipe de France mais aussi pour les autres, un peu plus aguerris, qui doivent être exemplaires. C'est l'un des enjeux de notre tournée, faire en sorte que les joueurs révèlent leur potentiel.

C'est compliqué de préparer trois matches en dix jours?

C'est un challenge. Mais c'en est un aussi pour les Australiens ! (sourire) Nous allons nous adapter. Nous avons deux semaines pour nous préparer. C'est vrai, nous avons beaucoup de jeunes joueurs, une équipe avec une moyenne de quatre sélections. Trois matches en dix jours, ça nous obligera à fonctionner avec deux équipes de France distinctes mais la priorité est de se concentrer sur la préparation de ce premier match.

N'y avait-il pas un risque à emmener un groupe aussi jeune?

On s'aperçoit que 35 joueurs n'ont pas été sélectionnables, entre la finale du Top 14, les blessures et les joueurs à laisser au repos... Il y aura trois matches en dix jours, avec 22 joueurs qui n'ont jamais joué en équipe de France, donc je ne vais pas faire de pronostics sur les matches qui nous attendent. Cette tournée doit être le temps de la révélation pour beaucoup de jeunes joueurs. Ce que nous souhaitons, c'est une vraie et saine émulation au sein du XV de France. Un des enjeux, c'est d'accentuer l'émulation au sein du groupe. On va dépasser le stade de l'apprentissage express. Ce doit être la tournée des révélations.

Contenus sponsorisés