Icon Sport

Ntamack-Jalibert: entre concurrence et hiérarchie, Galthié tranche

Ntamack-Jalibert: entre concurrence et hiérarchie, Galthié tranche
Par Rugbyrama

Le 22/01/2022 à 09:15Mis à jour Le 22/01/2022 à 12:48

XV DE FRANCE - L'association entre Romain Ntamack et Matthieu Jalibert a fait couler beaucoup d'encre ces derniers mois. Testée lors de la dernière tournée de novembre contre l'Argentine et la Géorgie, l'association des deux pépites du rugby français n'a pas donné 100% satisfaction. Pour Galthié, aucun constat d'échec sur cette formule. On pourrait même être amené à la revoir.

L'entretien exclusif du Midi Olympique avec Fabien Galthié à retrouver en intégralité

Abondance de talents oblige, il faut faire des choix au moment de cocher les noms sur la feuille de match. A ce jeu là, c'est le Toulousain Romain Ntamack (22 ans, 23 sélections) qui avait les faveurs du staff tricolore depuis sa prise de fonction. Mais les performances XXL de Matthieu Jalibert avec l'Union Bordeaux-Bégles s'enchaînaient. L'idée d'une association entre les deux ouvreurs avec Jalibert en 10 et Ntamack au centre émergeait peu à peu et faisait couler de plus en plus d'encre. C'est dans ces conditions que Fabien Galthié et ses adjoints ont décidé de les aligner ensemble contre l'Argentine et la Géorgie, lors des tests de novembre 2021. Même si dans le jeu, la doublette a encore laissé certains dubitatifs sur le long terme, Fabien Galthié peut s'appuyer sur le plan comptable pour la défendre: "Ce n’est pas un échec. C’est une création, une fondation. On peut dire ce que l’on veut mais cette association a gagné deux fois. Elle menait au score quand on l’a modifiée. Elle nous a donné des idées, une expérience pour la suite".

XV de France - Matthieu Jalibert et Romain Ntamack

XV de France - Matthieu Jalibert et Romain NtamackIcon Sport

Un à l'ouverture, l'autre au centre ou à l'arrière

Pour le moment, le staff a aligné trois fois les deux joueurs en même temps sur le terrain. Les deux premières, Jalibert portait le numéro 10 et Ntamack le 12, offrant de multiples possibilités d'attaque aux Bleus. Mais cette association là a été possible par l'absence de Virimi Vakatawa, pour la traditionnelle paire de centres Fickou-Vakatawa. C'est en fin de match contre la Géorgie qu'une nouvelle possibilité est apparue. Celle de Matthieu Jalibert au poste d'arrière. "Anthony Bouthier a joué cinq-huitième, Thomas Ramos l’a fait, Brice Dulin et Melvyn Jaminet aussi. Pour Matthieu Jalibert, on y a toujours pensé. Oui, c’est un système qu’on peut revoir", analyse Galthié.

Que ce soit en 10-12 ou 10-15, ces deux joueurs offrent une palette multiple au XV de France. "On va continuer à la travailler. (...) On leur a proposé une combinaison qui a fonctionné face à l’Argentine et la Géorgie durant 50 minutes. On l’a aussi mis en place à l’entraînement et on continuera à le travailler quand les joueurs seront disponibles", assure Galthié. Mais on le sait, Ntamack et Jalibert, qui respectivement n'ont que 22 et 23 ans, sont deux fortes personnalités avec des grosses ambitions. Le genre de joueur qui n'aime pas forcément s'asseoir sur le banc en attendant son tour. "On aime les fortes personnalités et les joueurs ambitieux. On veut les développer. Je pense qu’ils le vivent comme une expérience, un moment de densification rugbystique et psychologique. Le projet est plus fort. C’est là où on travaille beaucoup le cadre de vie. Le maillot, c’est plus fort que tout, et ça enlève beaucoup de pression personnelle", s'est réjouit le sélectionneur à ce sujet.

Mais Fabien Galthié n'oublie pas de trancher sur le poste d'ouvreur à l'approche du Tournoi des 6 Nations: "À l’heure actuelle, le numéro 10 est Romain Ntamack", et ce alors que Matthieu Jalibert est blessé et manquera les premiers jours du rassemblement.

Contenus sponsorisés