Icon Sport

Jalibert : "J’avais vraiment envie de faire un bon retour"

Jalibert : "J’avais vraiment envie de faire un bon retour"
Par Midi Olympique

Le 03/07/2022 à 18:09Mis à jour

XV DE FRANCE - Absent du dernier Tournoi des 6 Nations en raison d’une blessure récurrente à une cuisse, Matthieu Jalibert a montré sur la pelouse du Toyota Stadium à quel point l’équipe de France lui avait manqué. Décisif et véritable stratège dans l’animation offensive, le demi d’ouverture de l’UBB avoue ici qu’il avait hâte de retrouver le maillot bleu.

Comment jugez-vous votre performance sur ce premier test-match ?

Je crois que j’ai été un peu à l’image de l’équipe. Nous avons marqué très tôt un premier essai dans la rencontre. Ensuite, nous avons un peu subi dans les contacts, commis pas mal d’erreurs, des petites fautes de mains. Nous avons mis un peu de temps à retrouver nos repères, à mettre en place tout ce que nous avions travaillé durant la semaine de préparation. Et puis, au fil des minutes, surtout après la pause, nous avons su reprendre le dessus sur les Japonais, notamment sur le plan physique. Nous avons également été plus disciplinés. Forcément, ça a été plus facile de se mettre dans l’avancée et de marquer. Après, à titre personnel, je me suis senti bien. J’avais vraiment envie de faire un bon retour. J’ai le sentiment que cela s’est plutôt bien passé. Et j’en suis très content.

Vos partenaires à l’UBB, Maxime Lucu à la mêlée et Yoram Moefana au poste de premier centre, ont-ils facilité votre cohésion dans l’animation offensive ?

Ce sont des joueurs avec qui j’évolue durant toute la saison, on se comprend donc plus facilement et plus rapidement. Forcément, sur des semaines comme celle que l’on vient de vivre, où il y a beaucoup de changements et où il faut vite trouver des repères, c’est quand même un peu plus simple. Ça permet d’avoir un temps d’avance sur ce que l’on met en place. Et pour moi, c’est vraiment rassurant d’avoir à mes côtés des joueurs qui me connaissent bien.

Entre l’adaptation au climat japonais et la pression inhérente à votre retour en Bleu, aviez-vous de l’appréhension par rapport à votre cuisse blessée avant le dernier Tournoi des 6 Nations ?

C’est un lointain souvenir. Depuis, j’ai repris, j’ai eu la possibilité d’effectuer pas mal d’entraînements sans aucun souci et d’enchaîner les rencontres. Il n’y avait donc aucune appréhension de ce côté. En revanche, j’étais soucieux de faire un bon retour et d’aider l’équipe à performer.

L'interview en intégralité est à retrouver sur le site midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés