• XV de France - Maxime Lucu et Baptiste Couilloud.
    XV de France - Maxime Lucu et Baptiste Couilloud.
  • Baptiste Couilloud lors du test match Japon - France
    Baptiste Couilloud lors du test match Japon - France

Lucu-Couilloud, un match plus ouvert que prévu pour porter le numéro neuf face au Japon

Le | Mis à jour

XV DE FRANCE - En l’absence d’Antoine Dupont, suspendu, le poste de demi de mêlée est aux centres des attentions à l’approche du troisième test des Bleus face aux Nippons. Si la titularisation de Maxime Lucu peut ressembler à une évidence, Baptiste Couilloud a une belle carte à jouer pour grappiller une titularisation.

Comme cet été face à ces mêmes Japonais, l’équipe de France va devoir composer sans Antoine Dupont. Exclu face à l’Afrique du Sud, le capitaine des Bleus et accessoirement le meilleur joueur du Monde devra soutenir les siens depuis les tribunes d’un Stadium de Toulouse qu’il connaît plutôt bien.

Alors du coup, qui portera le numéro neuf ce dimanche après-midi ? À première vue, Maxime Lucu tient la corde. Le Bordelo-Béglais n’a jamais déçu - ou presque - avec la tunique du XV de France sur les épaules. Auteur d’une entrée pleine de sérénité samedi dernier face aux Springboks après la sortie prématurée du Dupont, l’ancien joueur du Biarritz Olympique pourrait se voir récompensé face aux Brave Blossoms.

À moins que son rôle de remplaçant de luxe ne lui fasse encore défaut. Entendez par-là que le staff tricolore adore détenir la sagesse de Lucu sur son banc de touche. Face au Japon, la rencontre prévoit d’être un peu plus ouverte que face à l’Australie et l’Afrique du Sud, mais les chances de Baptiste Couilloud ne sont pas aussi fines que cela au moment d’évoquer une possible titularisation.

Au souvenir de cet été

Rappelez-vous. La dernière tournée d’été des Bleus était face à ces mêmes Japonais. Fabien Galthié était privé des finalistes du Top 14 (Willemse et Vincent entre autres) et avait décidé de laisser plusieurs cadres au repos (Alldritt, Fickou, Danty…). Au cœur d’une équipe remaniée, Maxime Lucu était la titulaire au poste de demi de mêlée. Par deux fois, le joueur de l’UBB a débuté la rencontre face aux Nippons.

Des premières titularisations qui n’auront pas marqué les esprits tant l’ancien Biarrot n’a pas réussi à reproduire les prestations qui sont les siennes en Top 14 avec le XV de France. C’est alors que Baptiste Couilloud a pleinement saisi sa chance.

Baptiste Couilloud lors du test match Japon - France
Baptiste Couilloud lors du test match Japon - France

Lors des deux tests, l’entrée du Lyonnais a changé la physionomie du match. Lancé par deux fois aux alentours de la cinquantième minute de jeu, Couilloud s’est même offert un essai lors du dernier affrontement face aux Nippons. À l'issue de cette tournée, l'interéssé ne cachait pas sa satisfaction : "Faire partie de cette sélection, c’est un bel accomplissement parce qu’on sait que la concurrence est rude. Sur ces deux matches, j’ai eu du temps de jeu, j’ai pu m’exprimer et c’était important pour moi d’avoir cette opportunité là."

Ces prestations peuvent-elles offrir une titularisation que nous définirons de "surprise" au Lyonnais ? Possible. Un choix du staff qui pourrait être vu comme cruel envers Maxime Lucu mais qui conforterait le Girondin dans la peau du remplaçant idéal. Un statut qui lui offre une place acquise dans les 23 types des Bleus, un mal pour un bien…