Icon Sport

Les ovnis des Bleus : Le Bail, le pétillant

Les ovnis des Bleus : Le Bail, le pétillant
Par Rugbyrama

Le 01/07/2021 à 16:02Mis à jour Le 05/07/2021 à 08:49

XV DE FRANCE - Parmi les 41 joueurs présents en Australie pour disputer trois rencontres contre les Wallabies les 7, 13 et 17, Fabien Galthié a fait appel à 22 novices et plusieurs belles surprises de la saison écoulée. L’occasion de découvrir qui sont ces nouveaux arrivés chez les Bleus.

Pour cette tournée en Australie, trois palois porteront sans doute le maillot des Bleus. Si le deuxième ligne Baptiste Pesenti a déjà tiré son épingle du jeu (deux sélections en équipe de France), il n'est pas le seul à avoir fait de l'œil à Fabien Galthié. Cette saison, il semblerait que la charnière des Béarnais ait fait son effet sur le staff du XV de France. Clovis Le Bail a été appelé pour la première fois en équipe de France.

Le demi de mêlée palois fait ses premiers pas sur un terrain de rugby à l'âge de cinq ans. Il débarque à Pau en 2014 après avoir remporté le titre de Champion de France juniors de la Coupe Balandrade avec Nantes, son club formateur. Clovis Le Bail évolue avec les espoirs de la Section paloise de 2014 à 2019. Au cours de sa deuxième saison avec les espoirs, le numéro 9 grappille quelques minutes de jeu avec les professionnels. Il joue deux matchs en Top 14 dont un face au Stade rochelais et rentre à la 69ème minute en même temps que son frère Jules Le bail (demi d'ouverture à La Rochelle). Dans les années suivantes il reste dans l'ombre de la concurrence. C'est en 2019 seulement qui signera son premier contrat professionnel avec la Section paloise après plusieurs années de travail acharné. Là encore le demi de mêlée semble avoir du mal à se faire une place au sein de l'effectif palois, il faut dire qu'il y a de la concurrence à son poste. Troisième choix derrière Thibault Daubagna et Samuel Marques, Clovis Le Bail explose finalement au cours de la saison 2020/2021.

Cette saison il cumule 867 minutes de jeu, joue 23 matchs dont dix en tant que titulaire et est l'auteur de huit essais. "Je pense qu’il est en train de s’installer dans une rotation. Il a assumé un statut, celui d’être un joueur à part entière de l’équipe professionnel, de pouvoir assumer de terminer des matchs et d'en commencer. Je le sens stratégiquement et dans la vie de l’équipe professionnelle totalement en place.", assure Sébastien Piqueronies, manager de la Section paloise. Clovis Le Bail fait clairement parti des joueurs importants de l'effectif des Béarnais cette saison. Décisif dans les moments clés il est capable de faire revivre une équipe en fin de partie, à l'image de son essai contre Bayonne lors de la 21ème journée. Alors que la Section est menée 36-33, le demi de mêlée marque un essai cinq minutes après son entrée sur le terrain.

Top 14 - Clovis Le Bail (Pau) face à Toulon

Top 14 - Clovis Le Bail (Pau) face à ToulonIcon Sport

" Sa plus grosse qualité, c'est qu'il pétille "

Pour le manager de la Section paloise, le demi de mêlée a toutes les qualités pour faire de belles choses en équipe de France : "Compte tenu de ses prestations cette saison, cela me parait plutôt logique qu'il soit en Australie avec le XV de France. C’est un joueur que je trouve très déterminé avec énormément de valeurs. Sa plus grosse qualité c’est qu’il pétille. C’est un garçon qui peut vraiment imprimer du rythme et de la vitesse. Il porte très bien le ballon donc dans les espaces ouverts, très souvent il fait mouche et il fait régulièrement avancer l’équipe. J’espère qu’il va amener cette énergie, son côté insouciant, cette détermination et cette vivacité. Il peut amener au collectif du XV de France énormément d’enthousiasme, Clovis c’est une boule d’énergie".

Et si Clovis Le Bail était associé à son coéquipier sur le terrain et ami dans la vie Antoine Hastoy ? "Ça pourrait être une association qui fasse gagner de la fluidité et du temps au XV de France. Ça serait surtout génial pour ces deux garçons de vivre cette aventure ensemble. L’amour du jeu les rassemble", assure Sébastien Piqueronies. Effectivement cette association ne pourrait être que bénéfique pour le demi de mêlée qui pourrait s'épanouir pleinement sur le terrain et profiter de cette tournée d'été pour faire ses preuves à l'international.

Par Manon Moreau

Contenus sponsorisés