Icon Sport

Les Fidji à Nantes, l'Australie... Les adversaires des Français pour préparer la Coupe du monde

Les Fidji à Nantes, l'Australie... Les adversaires des Français pour préparer la Coupe du monde
Par Arnaud BeurdeleyPar Marc Duzan via Midi Olympique

Le 13/12/2021 à 11:16Mis à jour Le 13/12/2021 à 11:31

XV DE FRANCE - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE - Ça se rapproche ! Le coup d'envoi du Mondial français sera donné dans deux ans environ, et l'on connaît les adversaires des Bleus avant l'évènement. Au programme, un duel face aux Fidji à Nantes ou encore l'Écosse par deux fois.

S’il n’y aura pas de tournée d’été en 2023 - Mondial oblige - la bande de Fabien Galthié disputera en amont de la compétition quatre matchs de préparation à la Coupe du monde. Selon nos informations, les Bleus devraient affronter les Fidji à Nantes, puis deux fois l’écosse (à édimbourg, et dans un stade du sud de la France). Quant au dernier, il devrait opposer les derniers vainqueurs des All Blacks à l’Australie. Pour l’heure, ce match de préparation est encore en suspens et soumis à l’accord définitif de la Fédération sudiste. Pour rappel, et dans le but de préparer au mieux le dernier Mondial japonais, les Tricolores menés par Jacques Brunel avaient tour à tour affronté l’Écosse (à deux reprises) et l’Italie.

Et après la mise en bouche, dites-vous ? Nous vous apprenions récemment que le XV de France ne pourrait pas disposer du CNR de Marcoussis pendant la Coupe du monde et devrait donc quitter l’Essonne au plus tard le 1er septembre. Se posera alors la question du camp de base des Français : selon toute vraisemblance, ceux-ci pourraient en choisir deux, le premier au nord du pays et le second au sud, les coéquipiers d’Antoine Dupont étant amené à sillonner l’Hexagone pour affronter la Nouvelle-Zélande (à Saint-Denis), l’Uruguay (à Lille), l’Italie (à Lyon) et le qualifié du continent africain (à Marseille).

Une demande de dérogation du staff tricolore a été effectuée en ce sens au même titre que d’autres nations de la compétition soucieuses de réduire les temps de déplacement. Selon plusieurs indiscrétions, le comité d’organisation de France 2023 devra obtenir l’accord de World Rugby avant de valider les demandes des différents pays engagés.

Contenus sponsorisés