Icon Sport

Le staff des Bleus était en répétition générale à Aix-en-Provence

Le staff des Bleus était en répétition générale à Aix-en-Provence
Par Rugbyrama

Le 20/09/2022 à 14:41Mis à jour Le 21/09/2022 à 10:57

XV DE FRANCE - Pour la première fois depuis le 10 juillet et la fin de la tournée au Japon, la bande à Fabien Galthié, composée d’une trentaine d’individus, s’est retrouvée pour mettre en pratique leur plan de jeu avec plus de 40 jeunes joueurs.

Sous le soleil bucco-rhodanien, le staff de l’équipe de France avait le sourire pour la rentrée des classes. Dans le complexe sportif Georges-Carcassonne, il a travaillé ses gammes et pris la température de structures qu’ils fréquenteront lors de la Coupe du monde. Tour à tour, il y a eu du jeu de mouvement, de l’occupation, et des phases de conquête. Des éléments blessés ont aussi répondu à des questions auprès de psychologues du sport. Comme à l’accoutumée, rien n’a été laissé au hasard. Pendant deux heures, ils ont abreuvé leurs "cobayes" de consignes et d’encouragements.

Alors qu’ils se savent scrutés par les autres nations, les Tricolores ne veulent pas rester sur leurs acquis. "Avec William (Servat), on veut bien se caler, a avoué Ghezzal. On cherche des améliorations. On veut courir avec de plus de vitesse, faire plus de courses ! On récupère des datas pour posséder une base. Sans ces jeunes, on n’avait pas de matière. On les remercie".

Les Bleus ont pris des repères avant la Coupe du monde

Arrivé ce lundi matin à Aix-en-Provence, le staff du XV de France a profité de l’après-midi pour analyser la tournée d’été. Tour à tour, chaque membre a pris la parole pour améliorer le quotidien des joueurs (logistique, diététique…). Des ateliers ont aussi été mis en place pour perfectionner la version huit de leur méthode, qui doit aller vers plus de "précision" selon Labit.

"On cherche à varier nos formes de jeu" sur le terrain a ajouté l’entraîneur chargé de l´attaque. Au sein de l’hôtel Renaissance, ils ont également pu prendre le pouls du lieu avant de le fréquenter plus assidûment durant la Coupe du monde : "On visualise les espaces où l’on va vivre, où on va s’entraîner, a poursuivi Labit. C’est important pour en parler avec les joueurs. On en discute en dehors de nos rencontres. Ils se questionnent sur comment tout va se dérouler".

6 Nations 2022 - Damian Penaud (France) face à l'Écosse

6 Nations 2022 - Damian Penaud (France) face à l'ÉcosseIcon Sport

Car, au-delà du terrain et de cet entraînement, la troupe du XV de France est surtout venue prendre des "repères" dixit Labit. Au sein du complexe Georges-Carcassonne, plusieurs aménagements vont intervenir d’ici 2023. Impressionné par la qualité de la pelouse, Fabien Galthié a noté qu’elle manquait un peu de largeur. Un couloir de la piste d’athlétisme sera rogné pour respecter les dimensions désirées par l’organigramme.

À côté du stade, un gymnase sera transformé en salle de musculation dans le but d’éviter les allers-retours. À proximité, les Bleus pourront aussi profiter de la piscine pour s’adonner à de la récupération. Les Bleus étaient satisfaits de s’offrir plus de confort. En interne, on qualifie cette rentrée de "studieuse" et "riche d’enseignements" à moins d’un an de l’événement mondial.

Par Mathias MERLO

Contenus sponsorisés