Icon Sport

Le rêve bleu de Maxime Lucu

Le rêve bleu de Maxime Lucu
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 13/10/2021 à 09:30Mis à jour

XV DE FRANCE - Appelé à trois reprises par Fabien Galthié pour des stages, le demi de mêlée de l’UBB n’a encore jamais eu la chance de porter le maillot du XV de France. Féru de travail, l’ancien biarrot s’est construit, au fil de sa carrière, la réputation d’un joueur humble et généreux sur le terrain, comme peu le sont.

La scène s’est déroulée le 4 septembre dernier. Sept ans après l’avoir quittée, Biarritz retrouvait l’élite du rugby français et battait l’UBB avec la manière (27-15). Maxime Lucu jouait dans le camp girondin. Après le match, malgré la défaite, il s’offrait un tour d’honneur pour saluer un public, son public, celui qui l’a tant chéri pendant de longues années. Les supporters rouge et blanc, encore nombreux dans le stade quelques minutes après le coup de sifflet final étaient là. Debout, à acclamer leur ancien chouchou qui, bien que désormais joueur de l’UBB, a gardé une place à part dans leurs cœurs. S’il n’est pas étonnant de voir un joueur être applaudi lorsqu’il affronte son club formateur, il est en revanche plus rare d’observer un garçon et son ancien public communier de la sorte. Une telle ovation est-elle surprenante ? Certainement pas.

En défendant pendant cinq ans les couleurs du BO chez les professionnels, le gamin de Saint-Pée-sur-Nivelle a laissé une trace indélébile au sein du club basque. Celle, avant tout, d’un meneur d’hommes, généreux comme peu le sont sur le terrain et doté d’une humilité remarquable. Alban Placines, qui a joué à ses côtés pendant huit saisons, décrit : "Maxime est assez discret de prime abord. Mais quand on le connaît, il a un gros caractère. Le moment où il le cache le moins, c’est sûrement sur le terrain. On le voit être un gros gagneur et avoir des gestes vraiment forts."

Vous avez lu 20% de l'article, cliquez ici pour le lire en intégralité.

Contenus sponsorisés