Icon Sport

Dulin, dix ans plus tard...

Dulin, dix ans plus tard...
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 26/10/2021 à 19:10Mis à jour Le 26/10/2021 à 19:16

XV DE FRANCE - Très en vue avec le Stade rochelais, Brice Dulin, qui a débuté sa carrière internationale il y a dix ans, n'est pourtant pas certain de démarrer la tournée en tant que titulaire, chez les Bleus. Va-t-il oui ou non devancer Melvyn Jaminet pour affronter les Pumas ?

Dimanche soir, l'arrière du Stade rochelais Brice Dulin (31 ans, 36 sélections) a signé sa première grosse performance de la saison, contribuant sans le vouloir à l'éviction du manager toulonnais Patrice Collazo, étrillé au stade Deflandre. Très bon, comme à son habitude, dans ses couvertures de balle, l'ancien Racingman fut surtout excellent dans le registre offensif, déchirant le rideau toulonnais à plusieurs reprises et offrant même une passe décisive, au pied, au surprenant Jules Favre. Aussi fort soit actuellement Brice Dulin, il n'est pourtant pas certain d'être titulaire cet automne, pour le premier test des Bleus face à l'Argentine.

Tournoi des 6 Nations 2021 - L'essai de Brice Dulin qui offre la victoire à la France contre le Pays de Galles

Tournoi des 6 Nations 2021 - L'essai de Brice Dulin qui offre la victoire à la France contre le Pays de GallesMidi Olympique

De fait, les prestations de Melvyn Jaminet ont tapé dans l'oeil du staff tricolore en Australie et, de ce qu'il se murmurait derrière les grilles du CNR il y a encore quelques jours, c'est le Catalan qui tenait la corde pour démarrer au Stade de France, le 6 novembre prochain. Le dernier match de Dulin avec La Rochelle a-t-il pu contribuer à changer la donne, dans l'esprit des coachs ? On le saura très vite..

Rappelez-vous, Cordoba...

Lui ? Il a, pour l'anecdote, démarré sa carrière internationale face à l'Argentine il y a presque dix ans (juin 2012) et ce jour-là, les Tricolores s'étaient inclinés à Cordoba d'un cheveu (23-20). Une décennie plus tard, le dernier rempart des Maritimes confie que "le plaisir de la sélection reste toujours le même" puis, lorsqu'on aiguille la conversation sur le dernier match de la tournée de novembre, face aux All Blacks, il évacue d'une pirouette toute forme de pression : "La tournée doit avant tout permettre de continuer le travail effectué depuis deux ans. On ne brûlera pas les étapes. Ce mois de novembre, il faut le construire match après match".

Avec Matthieu Jalibert à l'ouverture et Romain Ntamack au centre, alors ? "Ce sont deux joueurs dotés d'une excellente vision de jeu, concluait-il à Marcoussis. Ils ont toujours un temps d'avance. Leur association peut être bénéfique au XV de France, l'avenir le dira. Quels que soient les hommes et les ajustements, l'important est que l'équipe garde un bon niveau au fil de ces trois rencontres."

Contenus sponsorisés