• XV de France - Cameron Woki
    XV de France - Cameron Woki
  • Tournoi des 6 Nations 2022 - Cameron Woki (France), face à l'Eosse.
    Tournoi des 6 Nations 2022 - Cameron Woki (France), face à l'Eosse.

Woki : le moment idéal pour lancer sa saison

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

XV DE FRANCE - Nouveau joueur du Racing 92 cette saison après son transfert sulfureux de l’UBB, Cameron Woki a pris ses marques avec les Ciel et Blanc, sans pour autant être le joueur fabuleux que les Bordelais connaissaient. Contre l’Australie où il sera titulaire, le deuxième-ligne a l’opportunité de lancer sa saison face aux golgoths Wallabies.

Cette saison, Cameron Woki a disputé sept matchs, dont six titularisations. La différence, et elle est notable avec sa gestion à l’UBB, c’est que le néo-racingman a disputé trois rencontres avec le numéro 4 dans le dos, lui permettant d’accumuler de l’expérience dans la cage pour le XV de France. "C’est un poste que j’ai appris à aimer et à connaître", disait-il d'ailleurs cette semaine en conférence de presse. Car rappelons-le, Woki n’est pas un deuxième-ligne de "formation".

Tournoi des 6 Nations 2022 - Cameron Woki (France), face à l'Eosse.
Tournoi des 6 Nations 2022 - Cameron Woki (France), face à l'Eosse.

Avant d’affronter l’Australie samedi au Stade de France, un léger doute subsiste quant à son réel niveau depuis la reprise. Car si le Racing réalise un début de championnat quelconque, l’ancienne coqueluche de l’UBB n’y est pas totalement étrangère. "C’était ma décision de changer de club. C’est à moi d’être meilleur et de m’adapter", justifiait-il à trois jours du premier test match.

"Je vais vous demander d'être patient"

Relancé sur son début de saison, Woki, le regard plus noir qu'à l'accoutumée, poursuivait : "Je m’adapte à mon nouveau club, ça va venir, je vais vous demander d'être patient." Contre des Wallabies, sans doute moins denses physiquement que les Sud-Africains, Woki et son compère en deuxième-ligne (Willemse s’il est remis de son alerte à la cuisse, ou Thibaud Flament) défieront des Golgoths revanchards de s’être fait bousculer à Murrayfield. Nick Frost et ses plus de 2 mètres pour 120 kilos, Cadeyrn Neville aux mêmes dimensions, sans oublier le Rochelais Will Skelton, épouvantable pour les défenses du Top 14 et d’Europe depuis pléthore de saisons. "C'est une sacrée mise en jambes. On n'a pas énormément de victoires face à eux, c'est une équipe avec des avants très forts et des trois-quarts qui ont cette faculté à créer des brèches. Ça va être un grand match".

Découvrez le XV probable des Bleus ???https://t.co/1HSWLTHa81

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 1, 2022

Un grand test aussi pour Woki, qui devra assurément élever son niveau de jeu, avant le rendez-vous tant attendu face aux Springboks, qui ne rêvent que de marquer les esprits face aux Bleus, si possible le plus intensément possible. "Il faut assumer cette étiquette de favori, lançait-il en conférence de presse. Et pour la conserver, il faut gagner les matchs."

Le natif de Bobigny n’a jamais déçu sous le maillot tricolore. À un an du début du Mondial, c’est le moment opportun de rappeler qu’il est indiscutable dans le XV de Fabien Galthié, car les finisseurs derrières (Taofifenua pour ne citer que lui) et les autres qui n’en sont même pas encore, poussent fort pour inverser la hiérarchie.