Other Agency

Vincent : "On était mort de faim sur ce match"

Vincent : "On était mort de faim sur ce match"
Par Rugbyrama

Le 09/07/2021 à 11:24Mis à jour Le 09/07/2021 à 11:27

XV DE FRANCE - Après la courte défaite (21-23) lors du premier test match face à l'Australie, il a fallu s'en remettre très rapidement pour se focaliser sur le match suivant qui arrive plus vite qu'il n'y paraît. Arthur Vincent revient sur cette défaite et se projette sur le match du 13 juillet prochain, à Melbourne.

Qu'avez-vous retenu de cette défaite ?

On a commencé à visionner quelques images de ce match mais on ne l'a pas encore vu en long en large et en travers. La journée d'hier était une journée off, donc on a pu un peu couper, se régénérer et passer à autre chose. Aujourd'hui on commence à travailler sur nous, sur ce match. Je pense que cette défaite est liée à des petits détails qui ont fait que l'on n'a pas su tuer le match assez rapidement. Il y a aussi quelques erreurs collectives. Mettre des mots dessus c'est compliqué mais en tout cas on va travailler pour être prêt pour ce deuxième match.

Dans quel état d'esprit sentez-vous le groupe ?

Malgré tout, il faut que l'on reste confiant, on a su rivaliser avec cette équipe et la mettre en danger, ce qui est vraiment important pour nous, donc il faut aussi que l'on axe notre préparation sur ça.

Quel a été le discours du staff après cette rencontre ?

C'était une défaite cruelle mais les mots ont été simples, il fallait vite passer à autre chose et passer un bon moment entre nous, avec des nouveaux capés à célébrer. On a très vite basculé sur quelques chose de positif. On ne savait pas trop où on allait en ce premier match, on a eu des certitudes avec des points qui sont plus que positifs donc on va s'appuyer dessus, on va travailler dessus. On est tous des compétiteurs donc quand on perd un match comme cela, on le garde au fond de nous mais il faut s'en servir pour passer aller de l'avant.

Vous avez été très sanctionné en défense, comment l'expliquez-vous ?

Ces pénalités ont permis aux Australiens de revenir dans notre camp pour marquer des points et ça, c'est un peu le point noir. On était morts de faim sur ce match-là, on avait un gros état d'esprit, peut-être qu'on a été un peu trop dans la limite et les regards des arbitres ont été très pointilleux aussi donc c'est sans doute ce mélange qui a fait que nous avons pris beaucoup trop de pénalités.

Vous avez l'expérience des matchs qui se jouent sur les dernières minutes, à quoi pensez-vous dans ces moments-là ?

C'est vrai que maintenant on a une certaine expérience de ce genre de fin de match que cela soit dans le bon ou le mauvais sens. On va travailler là-dessus, on sait que les matchs internationaux se jouent souvent sur les dix dernières minutes, ce sont des moments qui sont très importants. Il faut être le plus serein possible. C'est aussi un travail collectif il faut savoir se retrouver sur des choses simples, des lancements, des paroles, des regards, pour que les petits détails aillent dans notre sens pour remporter ce genre de match.

Pensez-vous que le plus dur arrive cette semaine ?

Je ne sais pas, en tout cas le plus excitant ça c'est certain, on est dans le vif du sujet et je pense que l'on est tous animé par cela. Le premier match est passé on est déjà tous à fond, on a bien récupéré et on recommencer à faire tourner le moteur. On est tous focus pour préparer au mieux ce prochain match, on a tous hâte d'être à mardi soir.

Contenus sponsorisés