Imago

Clerc face à la montagne Lomu : "Il y a un truc absolument irréel quand il entre sur le terrain"

Clerc face à la montagne Lomu : "Il y a un truc absolument irréel quand il entre sur le terrain"

Le 14/12/2021 à 17:39Mis à jour Le 20/06/2022 à 22:42

Un souvenir impérissable. La deuxième des 67 sélections de Vincent Clerc avec le XV de France l’a marqué. Tout juste passé de Grenoble à Toulouse, l’ailier de 21 ans s’était retrouvé face à la terreur Jonah Lomu, au Stade de France, le 16 novembre 2002. Dix-neuf ans plus tard, il raconte à Flo Masnada comment il a vécu ce duel, dans le podcast Belle Trace, disponible en intégralité ce mercredi.

"J’avais juste envie de me dire : ‘Il a écrasé la moitié de la planète… tu risques quoi, toi ? Au pire de réussir ton match’." C’est dans cet état d’esprit que Vincent Clerc avait abordé le premier immense défi de sa carrière, le 16 novembre 2002. Un match avec le XV de France, face aux mythiques All Blacks, avec en prime le plus redoutable des adversaires en vis-à-vis : Jonah Lomu.

"Je pense que j’avais dû le grossir et le grandir"

Clerc est rattrapé par l’émotion, à quelques secondes du coup d’envoi. Récemment recruté par le Stade Toulousain en provenance de Grenoble, l’ailier de poche, casque sur la tête, se retrouve nez à nez avec le joueur qui fait trembler la planète ovale, sur la pelouse du Stade de France. Le tout après avoir fait la connaissance du haka, en vrai : "La première fois, tu es obligé d’être un peu en mode observateur (…) C’est un souvenir qui est dingue."

"Il y a un truc absolument irréel quand il [Lomu] entre sur le terrain (…) Il est plus grand et plus gros que tout le monde, se remémore l’ancien trois-quarts de 40 ans. Surtout dans mes yeux ! Je pense que j’avais dû le grossir et le grandir." Pas de quoi le déstabiliser cependant. "Après, tu rentres dans ton match", ajoute-t-il ainsi. Résultat : 20-20 et voilà Clerc lancé dans le grand bain, où il fera des merveilles (67 sélections, 34 essais).

Ce match garde une place importante dans ses souvenirs avec les Bleus. "C’est la seule fois de ma carrière où je me suis quasiment focalisé sur un joueur. Tu ne parles que de lui [Lomu]", explique celui qui estimait faire "40 kilos et 20 centimètres" de moins que la star néo-zélandaise. "Lors de tous les autres matches, tu as un adversaire direct, reprend-il. Mais il est noyé dans la performance collective. Là, il en impose tellement… J’étais focalisé à 95% sur lui, c’était très particulier."

Vincent Clerc, invité de Flo Masnada dans Belle Trace cette semaine - montage par Quentin Guichard

Vincent Clerc, invité de Flo Masnada dans Belle Trace cette semaine - montage par Quentin GuichardEurosport

Contenus sponsorisés