Icon Sport

Woki "toujours un numéro 7", Vakatawa "a marqué le pas"... Galthié décrypte ses choix

Woki "toujours un numéro 7", Vakatawa "a marqué le pas"... Galthié décrypte ses choix

Le 19/01/2022 à 19:04Mis à jour Le 19/01/2022 à 19:05

XV DE FRANCE - Au lendemain de l'annonce du groupe de 42 joueurs qui prépareront le Tournoi des 6 nations 2022, le sélectionneur Fabien Galthié revient pour Rugbyrama sur quelques choix marquants de sa liste.

Au jeu des polyvalences et des équilibres numériques, le poste de Cameron Woki ne se dessine pas clairement, dans la liste communiquée mardi. A son sujet, le sélectionneur détaille : "Cameron Woki a été un choix fort de notre tournée de novembre. D’abord en troisième ligne aile, puis en capitaine de touche et au poste de deuxième ligne, à gauche. Il y reste potentiellement une option mais il est toujours un numéro 7." Un troisième ligne, donc, en priorité. Même si l'idée n'est pas exclue de le voir remonter dans la "cage", comme face aux All Blacks en novembre où il avait impressionné. "Rien n’est arrêté en deuxième ligne. L’idéal est d’avoir un 4 et un 5 sauteurs, comme les Irlandais."

Jalibert postulera pour l'Italie, en ouverture du Tournoi des 6 nations

Absent de la liste divulguée ce mardi, après s'être ressenti d'une blessure à une cuisse dimanche avec son club face aux Scarlets, Matthieu Jalibert devrait toutefois retrouver le groupe France avant le début du Tournoi. "Il était clairement dans le groupe des 23. Il est arrêté pour quinze jours. Son retour avec nous est prévu pour la deuxième semaine de notre camp d’entraînement à Carpiagne." Récompensé mardi soir d'un Oscar Midi Olympique, l'ouvreur de l'UBB confiait à cette occasion : "Je suis embêté depuis deux ou trois semaines. J'avais eu une petite déchirure et j'ai continué de jouer dessus. Je ne me suis pas re-déchiré mais j'ai un petit œdème. […] J'en ai discuté avec Fabien qui avait appris que je m'étais un peu blessé pendant le match. Il m'a demandé clairement ma situation et pour combien de temps j'en avais. Je lui ai dit que dans tous les cas, je ne pouvais pas être à 100% pour la première semaine de préparation et pour moi c'était impensable d'aller à Marcoussis et de me gérer. J'ai eu cette discussion claire nette et précise avec lui, je sais ce qu'il pense, il sait ce que je pense et on verra comment ça va se passer."

Pour Vakatawa et Le Roux, des places à reconquérir

Absent en novembre et globalement décevant depuis le début de la saison, Virimi Vaktawa, pourtant un homme de base des deux premières années de mandat de Fabien Galthié, fait son retour dans le groupe France. Avec quel statut ? Le sélectionneur prend d'abord sa défense : "Virimi est comme tous les individus. Il a beaucoup donné. On l’a rappelé pendant la préparation à la Coupe de monde, à Nice. Il était à Saint-Lary en stage avec le Racing. Là, il a démarré deux années extraordinaires. La Coupe du monde, le Tournoi 2020, l’Automn Nations Cup… Puis il a été touché au genou, s’est blessé à plusieurs reprises. Il a marqué le pas."

Virimi Vaktawa, comme Bernard Le Roux qui suit une trajectoire similaire, devront toutefois refaire leur place en Bleu. "Ils ont beaucoup donné sur notre première partie de mandat. Ils ont fait dix très gros premiers matchs avec nous. L’année 2021 a été plus dure pour eux mais seulement celle-là. […] Ils sont dans le groupe. J’attends beaucoup de notre camp d’entraînement à Carpiagne. La première des choses est d’y faire une préparation de grande qualité. On a besoin de nos meilleurs joueurs."

Contenus sponsorisés