Midi Olympique

Fofana : "J'estime que j'aurai fait mon temps en équipe de France"

Fofana : "J'estime que j'aurai fait mon temps en équipe de France"
Par Nicolas Zanardi via Midi Olympique

Le 21/07/2019 à 16:10Mis à jour Le 21/07/2019 à 16:11

XV DE FRANCE - Il est descendu pile à l’heure, à 13 h samedi dans le hall de l’hôtel Marriott’s du Cap d’Ail, où le rendez-vous avait été fixé. Wesley Fofana s’est ainsi laissé aller au petit jeu des questions-réponses, avec la décontraction et la franchise désarmante qui lui appartiennent. À déguster frais, avant sa dernière aventure avec les Bleus.

Midi Olympique : Vous vous préparez actuellement à disputer votre deuxième Coupe du monde. Sincèrement, avez-vous eu peur de la manquer ?

Wesley Fofana : Non, je n’ai pas eu la trouille, parce que quoi qu’il arrive j’avais déjà eu la chance d’en disputer une. Après, je m’étais donné comme objectif d’en jouer une deuxième, pour terminer ma carrière internationale sur ce qui demeure la plus belle chose pour un joueur : une Coupe du monde. Alors, si j’avais une envie terrible de la jouer, oui. Mais la trouille de ne pas la faire, non…

Lors du dernier Tournoi, vous avez effectivement surpris beaucoup de monde en annonçant que si vous la disputiez, cette Coupe du monde serait votre dernière échéance internationale…

W.F. : Lorsque j’ai dit ça en conférence de presse, cela m’avait paru naturel et j’avais expliqué toutes les raisons pour lesquelles je prenais cette décision. Cela a été un honneur et un privilège de porter ce maillot bleu mais il me semblait qu’il s’agissait du moment parfait, d’autant qu’une nouvelle génération ultra-talentueuse arrive, que j’ai envie d’accompagner un petit peu. Je ne suis pas encore vieux, mais voilà, mes enfants arrivent à un âge où cela devient aussi dur pour eux que pour moi de me voir partir. J’estime que j’aurai fait mon temps en équipe de France.

Cette déclaration a-t-elle mal été perçue ?

W.F. : Malheureusement, oui. Pourtant, j’avais bien précisé que la Coupe du monde serait ma dernière échéance au niveau international, "si j’avais la chance d’être sélectionné". Ça me paraissait clair mais voilà, ça n’a pas été bien compris… J’ai même entendu que certaines personnes pensaient qu’il s’agissait d’une stratégie de ma part. Mais une stratégie de quoi, pour quoi faire ? Ça, je ne sais même pas… Au final, tu te dis que l’être humain est très tracassé, pour imaginer ce genre de trucs.

Ces critiques permanentes sur les réseaux sociaux, quoi qu’un joueur puisse dire ou faire, ne sont-elles pas de nature à user mentalement ?

W.F. : Franchement, oui. Cela fait d’ailleurs un bout de temps que je n’ai pas ouvert une appli spécialisée dans le rugby. J’arrive à avoir du recul avec l’âge mais ce genre de choses, cela peut faire du mal.

6 Nations 2019 - Wesley Fofana (XV de France) à l'entraînement avec les Bleus

6 Nations 2019 - Wesley Fofana (XV de France) à l'entraînement avec les BleusIcon Sport

Adepte du Taoïsme, Wesley Fofana ne croit pas au hasard. Il aborde sans complexe cette philosophie de vie qui est la sienne et qui rythme son quotidien. Sans regret, sa carrière a été jalonnée de victoires et de défaites, de blessures et de moments uniques. Ses finales perdues avec l'ASM, ses Tournois avec l'équipe de France, sa Coupe du monde en 2015. Il le dit lui-même, ce Mondial au Japon sera sa dernière échéance internationale. Son rôle de papa, ses enfants, l'âge, les raisons sont multiples dans son choix d'arrêter de porter le maillot bleu sur le terrain.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0