Icon Sport

XV de France - Quel jeu pour être champion du monde en 2019 ?

Quel jeu pour être champion du monde en 2019 ?
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 21/10/2018 à 20:42Mis à jour Le 22/10/2018 à 11:13

XV DE FRANCE - Il y a trois ans en Angleterre, les Bleus avaient fait le choix d'un rugby "tout physique". A contre-temps des autres nations, ils avaient payé cher cette option. A un an du Mondial japonais 2019, la tendance du rugby international est à la vitesse d'exécution collective. Une vérité pour gagner la Coupe du monde ? Pas si sûr. Midi Olympique ouvre le dossier.

D’abord, une question à l’adresse des dirigeants de la FFR : qu’avez-vous donc fait des fameux Wattbike ? Ces engins de torture, stars de l’été 2015, devaient permettre au XV de France de gagner la Coupe du monde. Si, si, promis, juré. Le sélectionneur de l’époque, Philippe Saint-André, n’avait eu de cesse de louer les bienfaits de ce "vélo à résistance aérienne." Ou comment cacher la misère sous la tapis et surfer sur une technologie dite révolutionnaire, pour entretenir l’illusion. Soyons clair, le Wattbike ne permet pas de mieux jouer au rugby. Et la France l’a pris en pleine figure au soir du quart de finale perdu contre la Nouvelle-Zélande (62-13).

Les Bleus dans les mêmes schémas que 2015

Ensuite, juste une petite proposition, toujours en direction des responsables fédéraux : si vous avez conservé un ou plusieurs exemplaires de ces Wattbike, peut-être serait-il pertinent de les exposer dans la vitrine qui trône à l’entrée du CNR. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas oublier l’erreur majuscule faite en 2015... Quand l’ensemble des nations du rugby s’était tourné vers un jeu de mouvement, où le déplacement du ballon était bien plus important que celui des joueurs, les Bleus de "PSA", eux, concentraient sur un rugby minimaliste, étriqué. Objectif : préparer des athlètes à jouer un rugby physico-physique.

Las, les Bleus n’ayant pas avancé d’un iota depuis ce funeste 17 octobre 2015, on sent poindre un retour de ce rugby physico-physique. "Basta" a de nouveau son rond de serviette à "Marcatraz", Picamoles va retrouver le sien. Et si le sélectionneur Jacques Brunel a bien pensé à Paul Willemse, ce n’est évidemment pas pour la finesse de ses courses. Qu’importe les tendances du moment, toujours tournées vers la vitesse.

" En 2019, le jeu au pied offensif jouera un rôle prépondérant "

Les Bleus se trompent-ils, à nouveau ? Quel philosophie de rugby sortira vainqueur du Mondial 2019 au Japon ? Midi Olympique ouvre le débat, dans son édition du lundi 22 octobre. Et donne longuement la parole à Conrad Smith, maître à jouer des All Blacks champions du monde en 2015. "Si je devais choisir une arme pour 2019, je dirais que ce sera sur le jeu au pied offensif. Les joueurs travaillent beaucoup dessus à l’heure actuelle et je pense que cela jouera un rôle prépondérant dans le Mondial" décrypte notamment l'entraîneur de la défense de la Section paloise. Et les Bleus, dans tout ça ? "Chaque équipe doit jouer son rugby. On est bien sûr influencé par l’extérieur mais on ne peut pas tout copier. Et puis, j’y reviens : une Coupe du monde, c’est sortir des poules puis trois matchs. À l’heure actuelle, les Bleus sont capables d’en gagner un, voire deux. Mais ils doivent gagner en régularité et en constance s’ils veulent sortir trois équipes figurant parmi les meilleures du monde."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0