Midi Olympique

XV de France - Paul Willemse (Montpellier) : "La journée a été très longue pour moi !"

Willemse : "La journée a été très longue pour moi !"
Par Rugbyrama

Le 09/01/2019 à 16:54Mis à jour Le 09/01/2019 à 17:05

XV DE FRANCE - Sélectionné par Jacques Brunel dans la liste des trente et un joueurs appelés à préparer le premier match du tournoi des six nations face au pays de Galles, le Sud-Africain, naturalisé fin 2018, livre sa joie immense.

Rugbyrama : Quelle est votre première réaction ?

Paul Willemse : Honnêtement, je n’ai pas de mots pour expliquer mon sentiment, car c’est vraiment très grand pour moi ! Je suis tellement fier.

Comment avez-vous appris la nouvelle ?

P.W. : J’étais devant Canal+ en train de regarder l’annonce de la liste, assis sur mon canapé et comme les noms étaient donnés par ordre alphabétique, ça ne m'a pas aidé beaucoup ! J’ai dû attendre le dernier nom des avants… Il y a eu beaucoup de suspens et ça a été une longe journée pour moi. J’étais seulement avec ma femme et mon fils, comme j’aime être, en famille. Et après j’étais sur mon téléphone avec mon autre famille en Namibie.

" Cela a été un long chemin pour moi depuis l’année dernière, avec tous les papiers à obtenir et les entretiens à passer pour la naturalisation. Et aujourd’hui, c’est merveilleux !"

Dans quel état d’esprit aller vous rejoindre le groupe France à Marcoussis dans quelques temps ?

P.W. : Maintenant, je suis très excité à l’idée de découvrir le groupe du XV de France. Je ne sais pas encore exactement comment ça va se passer ensuite, on verra.

Etes-vous déterminé à tout faire pour gagner votre place contre le pays de Galles en match d’ouverture du tournoi des six nations ?

P.W. : Mon but premier sera de bien m’intégrer avec l’équipe et le staff, et si j’ai une chance de jouer face au pays de Galles, je me donnerais 100% de moi-même. Je veux montrer tout ce que je peux donner pour l’équipe.

Avez-vous été surpris par la réaction de nombreuses personnes, qui étaient contre votre sélection malgré votre naturalisation ?

P.W. : Dans le rugby, il y a toujours des avis positifs et négatifs. Ce n’est pas la première fois dans ma vie qu’il y a des personnes un peu négatives contre moi. Mais je peux aussi comprendre l’avis de ces personnes… Après, moi, je suis arrivé en France à 21 ans comme jeune joueur et je suis devenu beaucoup plus professionnel ici qu’en Afrique-du-Sud. Je fais tout ce que je peux pour être à la hauteur. Si une occasion se présente, je veux prendre cette chance avec les deux mains. Les avis négatifs, cela ne me dérange pas. J’ai un objectif : jouer pour l’équipe de France et je tenterai tout pour l'atteindre.

Avez-vous déjà partagé votre joie avec vos coéquipiers montpelliérains ?

P.W. : A Montpellier, tous mes coéquipiers sont très contents pour moi, Yacouba (Camara, NDLR) et Louis (Picamoles). Ils savent tous les efforts que je fais au quotidien dans ma préparation pour réaliser un jour mon rêve. Je sais que toute l’équipe est contente pour moi et j’espère que je vais pouvoir l’aider à gagner contre Newcastle samedi.

Propos recueillis par Julien LOUIS

Contenus sponsorisés
0
0