Getty Images

Les clubs demandent l'annulation de la convocation des joueurs

Les clubs demandent l'annulation de la convocation des joueurs
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 10/10/2020 à 16:59

Information Midi Olympique – XV DE FRANCE - Dans un courrier signé de la main de Paul Goze et adressé ce samedi par la LNR à Bernard Laporte, les clubs du Top 14 demandent à la FFR d'annuler la convocation des 31 joueurs par Fabien Galthié pour le 18 octobre. Nouvel épisode d'une guerre destructrice.

Fabien Galthié disposera-t-il de ses joueurs le 18 octobre, pour préparer la rencontre face au pays de Galles le 24 octobre ? Les deux rendez-vous ont pris du plomb dans l'aile, vendredi, avec l'ordonnance rendue par le juge des référés et qui jette un peu plus de trouble encore sur le rugby français. S'il ne tranche pas franchement le débat (6 matchs programmés par la FFR, un maximum de 5 matchs opposés par la LNR), le Conseil d’État renvoie les deux parties devant le document ayant valeur juridique à régir leurs relations : la convention LNR-FFR. Laquelle stipule, pour l'heure, trois matchs seulement et quatre semaines de mise à disposition pour l'automne 2020.

Forte de cette décision, la LNR a fait parvenir, ce samedi, un courrier à tous les présidents de club (et adressé au président de la FFR, Bernard Laporte) faisant part de sa position. Dans ce courrier, que nous nous sommes procuré, la LNR se veut d'abord constructive : après avoir rappelé sa lecture de l'ordonnance rendue vendredi par le juge des référés, qu'elle considère à sa faveur, elle concède s'en tenir à sa proposition de cinq matchs pour les Bleus, contre 6 prévus par la FFR mais 3 seulement de prévus par la convention. "La LNR a fait de nombreuses propositions en ce sens lors des derniers mois, en acceptant de passer de 3 à 5 matches et de 4 semaines à 5 semaines de mise à disposition. Bien que rien dans l’ordonnance du Conseil d’État ne l’y oblige, la LNR confirmera cette proposition avec l’objectif de trouver un accord adapté à la situation, dans l’intérêt de l’équipe de France et du rugby français."

" "Je vous saurai gré de me confirmer que ces convocations sont nulles et non avenues""

La suite sera moins de nature à soulager Fabien Galthié. La LNR, qui ne veut pas entendre parler du premier match (amical) face au pays de Galles (le 24 octobre au Stade de France), fait valoir le droit : elle réclame l'annulation de la convocation pour le 18 octobre des 31 joueurs annoncés ce mercredi par le sélectionneur. "La LNR entend se conformer aux dispositions de l’ordonnance du Conseil d’Etat. De la même manière, et malgré les termes du communiqué de presse d’hier soir de la Fédération qui nous ont particulièrement surpris, nous ne doutons pas qu’il en soit de même pour la FFR. Aussi, les 31 joueurs retenus par le sélectionneur ayant reçu jeudi 8 octobre une convocation par la FFR pour le dimanche 18 octobre au soir, c’est-à-dire en dehors de la période de mise à disposition prévue conventionnellement, je vous saurai gré de me confirmer que ces convocations sont nulles et non avenues tant qu’un accord n’est pas trouvé entre la FFR et la LNR." Le point central, sur tous ces sujets, reste donc la convention qui doit être re-négociée. Alors que la guerre entre les deux institutions n'a jamais semblé aussi sanglante, dire qu'un accord paraît loin est un euphémisme...

Contenus sponsorisés