Icon Sport

XV de France - Les Bleus d’un optimisme à toute épreuve

Les Bleus d’un optimisme à toute épreuve

Le 06/02/2019 à 16:06Mis à jour Le 06/02/2019 à 16:31

XV DE FRANCE - Malgré l’enchaînement de mauvais résultats, les joueurs du XV de France ne semblent pas plus affectés que cela. Un discours de façade avant d’affronter l’Angleterre à Twickenham ?

Ils défilent devant les radios, les télés, les dictaphones et autres cahiers de la presse écrite. On a beau chercher, pas de mines défaites, pas de grand coup de gueule ou de discours alarmiste. Non, les Bleus enquillent les rendez-vous avec les médias en affichant le même visage optimiste. On pensait les trouver accablés par la défaite contre les Gallois (19-24). Même pas. Les voilà qui nous assurent que le déclic est proche, qu’une équipe est en train de naître, que le plus difficile est derrière eux. "Même si on est dans le dur mentalement, on croit en nous, souligne le demi d’ouverture Camille Lopez. Quand vous voyez la première période qu’on est capable de faire, si on ne donne pas autant de points, notre dynamique serait différente." Avec des si…

" L’équipe de France va bientôt montrer un nouveau visage"

Les Bleus n’ont pas (encore) de coach mental mais leur discours à l’unisson est parfaitement rôdé. On imagine assez bien les consignes de l’encadrement tricolore dans les couloirs du CNR de Marcoussis de ne surtout pas laisser échapper la moindre parole maladroite ou le constat d’un échec collectif. "Malgré toutes ces défaites, l’équipe est en construction, glisse le pilier Demba Bamba. À chaque match, on tire du positif et petit à petit, l’équipe de France va bientôt montrer un nouveau visage." Ce nouveau visage, annoncé depuis des mois et des mois, défaite après défaite, reste pour l’heure difficile à identifier. Pour l’heure, c’est bien un double visage qui hante le XV de France, capable de séquences magistrales mais également de passages à vide désespérants.

" On a encore plus faim qu’avant"

Avant ce déplacement à Twickenham pour y défier les frères Vunipola, Henry Slade et autre Manu Tuilagi, l’inquiétude ne semble même pas effleurer ces Bleus par moment déconnectés de l’état d’urgence qui poursuit l’équipe nationale. Selon plusieurs joueurs interrogés, les Bleus n’ont rien à envier aux Anglais. Leur pack serait tout aussi puissant et leur ligne de trois-quarts tout aussi précise. Vraiment ? Quoi qu’il en soit, cet optimisme tricolore est sans nul doute le meilleur moyen de réaliser un exploit dans le Temple du Rugby et d’écrire un chapitre majeur sous l’ère Brunel. "Chaque défaite est terrible mais je ne vais pas rester au fond de mon lit à me morfondre, insiste Gaël Fickou. On a encore plus faim qu’avant…"

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0