Icon Sport

Le rapport interne de la FFR dédouane Galthié et n'engagerait aucune responsabilité fédérale

Le rapport interne de la FFR dédouane Galthié et n'engagerait aucune responsabilité fédérale
Par Rugbyrama

Le 03/03/2021 à 10:35Mis à jour Le 03/03/2021 à 13:00

XV DE FRANCE - L’enquête interne de la Fédération de Rugby française sur la vague de Covid-19, qui avait été diligentée par la ministre des Sports Roxana Maracineanu, mettrait hors de cause le sélectionneur des Bleus Fabien Galthié. Le rapport conclurait également à une absence de responsabilités fédérales sur la situation.

Le rapport qui doit faire la lumière sur la fameuse “bulle” du XV de France et qui avait été commandé par la ministre des sports Roxana Maracineanu livre ses premières indications. Une “bulle” qui, rappelons-le, avait permis aux joueurs du XV de France d’aller manger des gaufres dans Rome mais aussi à Fabien Galthié d’aller assister à un match de son fils. Entre autres sorties. Pour le résultat que l'on connaît, entraînant le report de France-Ecosse en raison des 12 cas positifs chez les joueurs, auxquels il faut ajouter 5 membres du staff, dont le sélectionneur, qui étaient également positifs. Selon les informations de RTL, le rapport dédouanerait de toute responsabilité le sélectionneur des Bleus Fabien Galthié.

Roger Salamon : "Ce n’est pas Fabien Galthié le patient 0"

Au micro d’RTL, Roger Salamon, qui est au commande de la commission médicale de la fédération, explique : “Je l'écris au début de mon rapport: quoi qu’on puisse en penser, ce qu’il (Galthié) a fait, il avait le droit de le faire. Il n’y avait aucun risque particulier. Ce n’est pas lui le patient 0. C’est évident virologiquement, à la distance où il est allé voir son fils et à la distance à laquelle il y a eu les premiers cas. Je ne dis pas cela pour le défendre, il n’a pas besoin d’être défendu. Je dis cela parce que c’est la vérité.”

Fabien Galthié n’aurait donc pas enfreint le protocole sanitaire en allant voir son fils jouer au stade Jean-Bouin. Le fameux patient 0 serait un joueur de l'équipe de France à 7 dont le test aurait été négatif avant de s'entraîner avec les Bleus mais qui était en période d'incubation.

Le ministère a désormais la main

Pour ce qui est des dysfonctionnements éventuels dans la mise en place de la bulle, sur lesquels la FFR était également invitée à se pencher par le ministère, le rapport conclurait également à une absence de responsabilités. C'est ce qu'explique à RMC le professeur Caumes, qui a participé à la rédaction du rapport. "Le protocole sanitaire a été respecté et les conditions d’entrée et de sortie dans la bulle ont également été respectées. Malheureusement, la bulle n’est pas infaillible. Le fait d’être testé négatif avant d’entrer dans la bulle n’est pas une garantie d’efficacité à 100%, comme on a pu le constater au cours de cet épisode du XV de France, mais aussi dans d’autres circonstances et d’autres sports. Si vous voulez avoir une bulle sanitaire la plus étanche possible, il n’y a pas d’autres possibilités que de faire respecter une quarantaine de quatorze jours avant d’y entrer."

Le rapport complet qui a été rendu à Roxana Maracineanu et ses services ce mercredi matin conclut donc à une absence de responsabilités du côté fédéral, que ce soit du côté du sportif ou de celui des dirigeants. Le ministère a désormais la main pour tirer ses conclusions: s'en satisfaire, demander un complément d'informations ou décider d'éventuelles sanctions.

Professeur Caumes : "Je me demande même pourquoi ce rapport a été diligenté"

De son côté, le professeur Caumes conclut en glissant un tacle au ministère, toujours sur RMC. "On ne voit pas ce qui pourrait se passer. Je me demande même pourquoi ce rapport a été diligenté. Il n’y a pas eu d'enquête pour savoir comment Emmanuel Macron avait attrapé le Covid. Là, ça fait partie des choses infaillibles, très difficiles à contrôler. Ça servira de leçon."

Contenus sponsorisés