Icon Sport

XV de France - Le même staff pour attaquer la préparation de France – Écosse

Le même staff pour attaquer la préparation de France – Écosse

Le 16/02/2019 à 13:42Mis à jour Le 16/02/2019 à 13:44

XV DE FRANCE - Alors que des noms circulent actuellement pour appuyer le staff de l’équipe de France, aucune tête nouvelle n’était présente ce samedi matin à Marcoussis. Côté joueurs, vingt six Bleus ont travaillé principalement la défense sous la conduite de Jean-Marc Bédérède.

Après quelques jours de coupure, les Bleus ont repris le chemin du travail ce samedi matin dans le froid du CNR de Marcoussis. Sur le bord du terrain, pas de Fabien Galthié ou autre renfort potentiel pour le staff tricolore. Nicolas Jeanjean a mené l’échauffement puis a laissé la place à Jean-Marc Bédérède, consultant spécialiste de la défense. Au programme, des mises en situation, d’abord en demi-groupe puis avec l’ensemble des joueurs moins Camille Chat, Fabien Sanconnie, Pierre Bourgarit et Anthony Belleau, laissés à la disposition de leurs clubs, et Dany Priso, ménagé et incertain pour France-Écosse.

XV de France - Dany Priso

XV de France - Dany PrisoIcon Sport

Absent contre l’Angleterre, Maxime Médard, Wesley Fofana et Uini Atonio étaient en revanche bien présents, tout comme Yoann Huget, sorti à la mi-temps à Twickenham. Ils se sont tous entraînés normalement. La seule stigmate finalement visible de la bataille perdue d’Angleterre, en plus de l’absence de Priso, était un gros bandage autour de la main gauche de Louis Picamoles.

Une possible association Parra-Ntamack à la charnière

L’ambiance dans tout ça ? Pas la plus décontractée, forcément. Le contexte est peu propice aux éclats de rire et petites blagues qui accompagnent habituellement les jours de reprise. Les joueurs sont restés des plus sérieux, ce qui n’a pas empêché quelques nombreuses fautes de main. Pas de scission apparente, non plus, avec Jacques Brunel et ses adjoints. Plutôt observateur, le sélectionneur a donné de temps à autre quelques consignes, notamment aux demis de mêlées de garder un tempo soutenu. Sébastien Bruno s’est, lui, offert une petite apparté avec Mathieu Bastareaud tandis que Jean-Baptiste Élissalde est resté très au contact des joueurs.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Romain Ntamack (France) contre le Pays de Galles

Tournoi des 6 Nations 2019 - Romain Ntamack (France) contre le Pays de GallesIcon Sport

L’autre enjeu de cette première séance de préparation de France – Écosse était évidemment de déceler quelques indications sur l’orientation stratégique pour ce troisième match du Tournoi. Quand bien même l’accent était mis sur la défense, on a pu voir Romain Ntamack se positionner constamment à l’ouverture. Même si les chasubles ont parfois navigué de joueur en joueur, la fin d’entraînement laissait apparaître une charnière Parra – Ntamack et une ligne de trois-quarts composée de Damian Penaud, Mathieu Bastareaud, Wesley Fofana et Gaël Fickou, avec Maxime Médard à l’arrière. Si rien ne dit encore qu’ils démarreront samedi, ils étaient du moins dans la même équipe que le capitaine Guirado. À noter, toujours dans ce même groupe, le test d’un atelage Paul Willemse – Arthur Iturria et d’une troisième ligne Lauret – Alldritt -Camara.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0