Icon Sport

Le match des arrières : Dulin, une si grande tentation

Le match des arrières : Dulin, une si grande tentation
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 19/01/2021 à 13:14Mis à jour Le 19/01/2021 à 16:14

XV DE FRANCE - Dans deux semaines, le staff des Bleus annoncera le premier XV de départ du Tournoi des 6 Nations 2021 pour le déplacement en Italie. En attendant, nous dressons un état des lieux de la concurrence, poste par poste. En commençant par les arrières. Où Brice Dulin risque de bousculer la hiérarchie.

La forme du moment

Les trois arrières initialement retenus par Fabien Galthié connaissent un début d'année contrarié : Brice Dulin se remet actuellement d'un fracture du nez, survenue le 2 janvier ; Anthony Bouthier, ouvreur de fortune, est emporté dans la spirale négative du MHR et reste sur quatre défaites ; enfin, Thomas Ramos a été contraint de déclarer forfait, ce lundi, pour le début du Tournoi. Vincent Rattez, grand perdant de la liste, effectue son retour mais ne peut être considéré comme un véritable prétendant au numéro 15 : s'il est polyvalent, l'ancien Rochelais a été aligné à l'aile à chacune de ces cinq titularisations en Bleu.

Parmi les deux candidats au poste, Brice Dulin est incontestablement le plus en forme. Arrière titulaire de la deuxième équipe du championnat, il enchaîne les prestations de qualité. Si ce critère reste subjectif, ses douze étoiles Midi Olympique en huit matchs veulent dire beaucoup de son niveau de performance. Brice Dulin se pose à la fois en gage de sérénité et en arme fatale pour les Maritimes. Il a certes inscrit un seul essai mais il compte aussi deux "try assists", huit franchissements, quatorze défenseurs battus... Sans compter tous ses longs jeux au pied et ses réceptions sous chandelle.

Anthony Bouthier (Montpellier) à l'entrainement avec le XV de France

Anthony Bouthier (Montpellier) à l'entrainement avec le XV de FranceIcon Sport

A l'inverse, Anthony Bouthier ne connaît pas, loin de là, sa meilleure période sur le plan personnel. Le contexte ne l'aide pas : le MHR traverse une crise aigüe de confiance et de résultats et il est utilisé, par défaut, à l'ouverture d'un collectif en manque de repères. Il ne démérite pas mais ne parvient pas à s'illustrer : en huit matchs, il n'a pas marqué d'essai, compte seulement deux franchissements et six défenseurs battus. Qu'il paraît loin le temps, où depuis le fond du terrain, il affolait toutes les défenses du Top 14.

Lequel est le plus "Galthé-compatible" ?

Quand Fabien Galthié avait pris les rênes de la sélection, il avait immédiatement installé Anthony Bouthier à l'arrière. Son profil avait de quoi plaire avec un pied droit très puissant, une polyvalence 10-15 et les qualités pour jouer les bons coups en attaque. Après des débuts très prometteurs, l'ancien Vannetais avait fait preuve d'une fébrilité grandissante, notamment à l'automne : on l'avait vu en difficulté en défense et sous les ballons haut. Puis Brice Dulin a surgi, trois ans après sa dernière sélection.

Autumn Nations Cup - Brice Dulin (France) contre l'Italie

Autumn Nations Cup - Brice Dulin (France) contre l'ItalieIcon Sport

En deux matchs face à l'Italie et à l'Angleterre, le Rochelais a épaté son monde, au point d'être élu meilleur joueur de la Coupe d'automne des Nations. Très bon au Stade de France et à Twickenham, il coche toutes les cases pour prendre part au projet de Fabien Galthié : un pied gauche long et précieux dans l'occupation, une aisance presque inégalée sous les ballons haut (demandez donc aux Anglais) et des aptitudes de relanceur intéressantes. Le tout étant bonifié par une bonne dose d'expérience. Le Lot-et-Garonnais est capable de s'adapter à toutes les situations de jeu. Dans le rugby moderne, ça n'a pas de prix.

La tendance

Si Anthony Bouthier a été de tous les XV de départ du dernier Tournoi des 6 Nations 2020, s'il n'est jamais passé au travers aussi, on peine à l'imaginer titulaire en Italie. Le fait de jouer ouvreur de l'avant-dernière équipe de Top 14 ne plaide pas en sa faveur. Actuellement, le Montpelliérain manque de confiance et de repères au poste. Dans ce contexte, la tentation Brice Dulin est encore plus grande.

Le Rochelais, s'il est à l'infirmerie pour quelques jours, est sur une toute autre dynamique depuis plusieurs mois : il dégage une sérénité et une assurance à toute épreuve. Il pourrait bien être le grand gagnant de la rotation d'effectif imposée lors de la Coupe d'automne des Nations en enchaînant avec une troisième titularisation en Bleu.

Et vous, qui souhaiteriez vous voir titulaire à l'arrière face à l'Italie ?

Sondage
9133 vote(s)
Brice Dulin
Anthony Bouthier
Contenus sponsorisés