Icon Sport

Laporte : "Ce n’est pas à moi de dire si Galthié peut entraîner avec Brunel"

Laporte : "Ce n’est pas à moi de dire si Galthié peut entraîner avec Brunel"
Par Midi Olympique

Le 18/03/2019 à 10:16Mis à jour Le 18/03/2019 à 13:33

XV DE FRANCE - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE : Dans l’entretien qu’il a accordé à Midi Olympique, le président de la FFR, détaille ses volontés pour le Mondial 2019 et évoque l’apport de Fabien Galthié dans le staff du XV de France.

Midi Olympique : Quelle est votre stratégie pour sauver ce qui peut l’être ?

Bernard Laporte : Je ne veux rien imposer à personne et je vais donc en discuter très vite avec les gens concernés, c'est-à-dire avec Jacques Brunel et les membres de son staff. A mon sens, il faut apporter encore plus de compétences dans l’encadrement. Il faut amener d’autres idées et, à l’image des autres sélections, avoir une véritable addition de compétences. Je veux que Jacques (Brunel) mais aussi ses adjoints partagent ce constat. Cela doit venir d’eux. On va donc se voir cette semaine, pour évoquer tout cela entre nous.

Pendant le Tournoi, Jacques Brunel a déjà fermé la porte à des apports extérieurs dans son staff.

B.L. : Je pense qu’il a répondu à la question pour ce 6 Nations, pas en vue du Mondial.

Et si le staff refuse de nouveau cet apport ?

B.L. : S’ils me disent non, ils prendront leur responsabilité.

Qui aurait le profil ?

B.L. : Vous n'en parlez pas, je vais donc vous parlez directement de Fabien Gatlhié.

Son nom circule depuis bientôt un mois...

B.L. : Encore une fois, je ne veux pas que cela vienne de moi mais du staff. Ce n’est pas à moi de dire si Fabien peut entraîner avec Jacques et « Jean-Ba » (Elissalde) dont je tiens à louer l’investissement. En 2000, quand j’étais entraîneur de l’équipe de France, c’est moi qui avait demandé au président Bernard Lapasset d’agrandir mon staff. J’avais choisi Jacques et voulu l’apport de David Ellis pour la défense ou de Joël Dumé comme arbitre des séances avec opposition et vidéos ! C’est Jacques qui va travailler probablement avec le ou les techniciens supplémentaires dont on parle ! Cela doit venir de lui. L’idée ? C’est d’arriver à faire une bonne Coupe du monde au Japon. Avec ou sans apport supplémentaire.

Qu’est-ce qui ferait pour vous une bonne Coupe du monde ?

B.L. : Vu la composition de la poule, avec l’Argentine et l’Angleterre qui sont deux prétendants déclarés au dernier carré, si le XV de France arrive à se qualifier en quarts de finale sera une réussite.

Pour cela, il faudra que les Bleus montrent un autre visage, bien plus offensif…

B.L. : Je pense surtout qu’il nous faudra faire moins de fautes et mieux défendre.

En Irlande ou face à l’Italie, les joueurs ont défendu leur ligne avec acharnement. La défense est quand même un des rares secteurs satisfaisants.

B.L. : Ne confondez pas défendre et plaquer ! Quand je dis bien défendre, c’est parvenir à agresser dans le bon sens du terme l’adversaire, progresser en défendant. Plaquer en reculant, ce n’est pas bon ! Et puis, nous sommes trop pénalisés et toujours plus que nos adversaires. C’est aussi une piste qu’on doit améliorer. Pourquoi n’avons-nous pas un arbitre présent dans le staff qui, chaque semaine, dispense des cours de règlement aux joueurs ? Cela nous aiderait à progresser.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0