Icon Sport

Bleus : la tentation Woki

Bleus : la tentation Woki

Le 03/02/2021 à 16:14

XV DE FRANCE - Confronté à plusieurs absences, le sélectionneur Fabien Galthié doit s'adapter pour débuter le Tournoi en Italie samedi. Et, alors que la composition d'équipe sera annoncée jeudi, plusieurs tendances se dégagent déjà.

Depuis le début de son mandat, et avant l'épisode de la Coupe d'Automne des Nations qui l'avait obligé à gérer un nombre de feuilles de match maximum par joueur, Fabien Galthié s'est montré très conservateur dans ses compositions d'équipe. Aussi parce que le XV de France gagnait et que les blessures avaient été rares. Cette fois, le sélectionneur doit procéder à des modifications dans son XV de départ habituel, contraintes notamment par les absences. Le forfait du Toulousain Romain Ntamack, maître à jouer des Bleus sous cette ère, va sans surprise conduire à installer le Bordelais Matthieu Jalibert à l'ouverture, au moins pour la première partie de la compétition. L'autre élément clé qui manquera dans la ligne de trois-quarts, c'est le Racingman Virimi Vakatawa. Mais il ne devrait, là encore, ne pas y avoir de grande sensation puisque le duo composé de Gaël Fickou et Arthur Vincent sera privilégié.

L'une des principales inconnues se situe en troisième ligne. Éloigné des terrains pendant près de trois mois, le Toulousain François Cros, autre élément phare du dispositif actuel, ressent toujours des douleurs au pied et manque certainement de rythme, ce qui explique qu'il ne soit pas dans les 31 finalement retenus. Qui pour le remplacer ? Le Lyonnais Dylan Cretin peut y prétendre mais la tendance serait plutôt à une titularisation de Cameron Woki. Le Bordelais avait marqué beaucoup de points auprès du staff à la fin de l'automne. Comme le Castrais Anthony Jelonch d'ailleurs qui, si Grégory Alldritt est jugé trop juste après avoir passé des examens au genou la semaine passée, se tient prêt à prendre le relais en numéro 8.

Avec Dulin et Villière ?

Les autres ultimes incertitudes sur la formation amenée à commencer en Italie samedi concernent le triangle d'attaque. A l'arrière, et au vu de ses prestations pour son retour chez les Bleus qui lui ont valu d'être élu meilleur joueur de la Coupe d'Automne des Nations, le Rochelais Brice Dulin partait avec une petite longueur d'avance. Mais le Montpelliérain Anthony Bouthier, en délicatesse avec son club, fut toujours le premier choix de Gatlhié quand il a été disponible. Pourrait-il lui maintenir sa confiance ? L'hypothèse n'est pas écartée. Et la même question se pose pour les ailiers. Si le Clermontois Damian Penaud, enfin débarrassé de ses pépins physiques, devrait être aligné à Rome, l'autre place est chère. Le Racingman Teddy Thomas a souvent été l'option choisie mais la forme de Gabin Villière, autant que ses sorties en sélection, font aujourd'hui du Toulonnais le favori. Enfin, le cinq de devant devrait être le même que durant le Tournoi 2020, quand Antoine Dupont est incontournable à la mêlée.

L'équipe probable : Dulin (ou Bouthier) ; Penaud, Vincent, Fickou, Villière (ou Thomas) ; Jalibert, Dupont ; Ollivon (cap.), Alldritt (ou Jelonch), Woki (ou Cretin) ; Willemse, Le Roux ; Haouas, Marchand, Baille.

Contenus sponsorisés