Icon Sport

La presse anglaise encense les Bleus, et fustige l'arbitre Andrew Brace

La presse anglaise encense les Bleus, et fustige l'arbitre Andrew Brace
Par Rugbyrama

Le 07/12/2020 à 09:38Mis à jour Le 07/12/2020 à 12:11

XV DE FRANCE - Les Bleus se sont inclinés sur la pelouse de Twickenham mais ont marqué les esprits. Ce match, qui était "une farce" pour les Anglais avant le coup d'envoi s'est finalement transformé en avertissement. Le vivier du rugby français est immense et prometteur. Un enseignement que n'a pas loupé de signaler la presse anglaise ce lundi, sans oublier les décisions d'Andrew Brace.

Pour frapper fort, le XV de France a frappé fort. Une performance majuscule et héroïque qui fait forcément parler Outre-Manche. Ce lundi matin, la presse anglaise de tarit pas d'éloges envers les Français. Dans sa chronique dans le Daily Mail, Clive Woodward est unanime : "si nous avons appris une chose de cette finale à Twickenham, c'est que la France sera l'équipe à battre à la Coupe du monde 2023." Des mots forts, mais difficile à contester après la rencontre.

Le manque d'expérience sur la pelouse entre les deux formations ne s'est pas fait ressentir, au contraire. Un aspect souligné par ESPN : "ces jeunes pousses français ont dû lire avant la rencontre les commentaires de cette semaine, disant que cette rencontre était une farce. Ils sont arrivés dans le rectangle vert remontés à bloc."

L'arbitre Andrew Brace pas épargné

Dès la pénalité d'Owen Farrell réussie, les décisions de l'arbitre central Andrew Brace ont enflammé les réseaux sociaux. Fabien Galthié se disait "déçu" à la fin de la rencontre, que le sort de cette finale "se soit jouée sur des décisions". La presse britannique n'a pas manqué de souligner ces choix controversés de la part de l'arbitre irlandais. Le quotidien The Times n'y va pas avec le dos de la cuillère : "Cette équipe d'Angleterre manquait cruellement d'idée, alors elle a obligé Andrew Brace à les trouver pour elle. Ce qui lui a permis de rester dans le match." Le dernier grattage de Maro Itoje est notamment remis en cause, chacun se fera son avis mais il est vrai que cette décision est lourde de conséquences, donc difficile à accepter côté français.

La prestation du XV de la Rose forcément décriée

Même si Eddie Jones trouve les critiques "irrespectueuses", elles sont bien là. Le Daily Mail s'inquiète pour l'avenir de ce XV de la Rose : "cette équipe d'Angleterre gagnera bien évidemment des matchs ces prochaines saisons mais elle ne peut pas ambitionner de remporter une coupe du Monde avec ce niveau de jeu." Owen Farrell, dans un jour sans ce dimanche, n'échappe pas également aux critiques. "En manquant des pénalités qu'habituellement il réussit les yeux fermés, Farrell a failli offrir la victoire aux Français à Twickenham, la première depuis 2007."

Quoi qu'il en soit, malgré un enjeu moindre, ce Crunch restera dans les annales. Par son scénario fou, sa mort subite et par cette performance des jeunes français sans complexes.

Contenus sponsorisés