Icon Sport

Alldritt : "Quand je suis arrivé dimanche soir, j'ai été impressionné..."

Alldritt : "Quand je suis arrivé dimanche soir, j'ai été impressionné..."

Le 03/02/2021 à 15:52Mis à jour Le 03/02/2021 à 16:01

XV DE FRANCE - Son début de préparation tronqué, son genou, ses ambitions, la nouvelle troisième ligne : le numéro 8 rochelais s'est livré, ce mercredi, trois jours avant le début du Tournoi en Italie

Comment allez-vous après votre début de préparation manquée en raison d'un souci à un genou ?

Je suis très heureux d'avoir retrouvé le groupe. Ce n'était pas facile d'appeler Fabien il y a une dizaine de jours pour le prévenir. Mais je suis content, c'est derrière moi maintenant. Ce que les médecins avaient estimé s'est passé.

Quelles sont vos sensations ?

Je me sens très bien, il n'y a plus de douleurs. Je me suis soigné la semaine passée à La Rochelle, j'ai repris la course le week-end dernier et j'ai pu m'entraîner normalement depuis.

Vous êtes désormais personnellement connu des adversaires. Craignez-vous d'être plus attendu ?

Je ne me me pose pas de questions sur ce que pense l'adversaire de moi, je ne pense qu'à mon jeu. Il y avait eu de bons matchs l'an passé mais encore j'ai encore beaucoup de progrès à faire. Je veux travailler dur pour m'améliorer encore.

En quoi ?

Disons que j'ai un jeu assez rectiligne. J'aimerais le développer avec plus de passes après contacts, plus de terrain couvert...

Le XV de France est considéré comme un candidat à la victoire finale, au même titre que l'Angleterre. Que change cette étiquette de favoris ?

L'étiquette de favoris, on n'en a pas du tout parlée entre nous. Il y a eu de bonnes performances l'année dernière. C'était encourageant mais nous n'avions rien gagné. Ca nous a montré que l'on pouvait rivaliser avec les meilleurs nations européennes. Il n'y a pas de quoi s'enflammer et se mettre à croire que l'on a changé de statut. Tout le monde a les pieds sur terre, je n'ai aucun doute là-dessus.

Pour débuter, il y a un match piège qui vous attend en Italie...

Il est très important. Cette équipe italienne, il faut la respecter, ne pas la prendre haut. Les Italiens n'attendent que ça, qu'on les sous-estime. Il est crucial d'entrer dans la compétition par un gros match.

La triplette que vous formiez avec Charles Ollivon et François Cros va être remaniée en l'absence de ce dernier. Il va falloir retrouver des repères...

Quand je suis arrivé dimanche soir, j'ai été impressionné. Tout le monde était déjà à l'aise, il y avait des automatismes. Il y a de nombreux troisième ligne de qualité dans ce groupe. J'ai envie de dire que le choix sera difficile pour le staff et tant mieux.

Contenus sponsorisés