Icon Sport

Galthié sort enfin du silence

Galthié sort enfin du silence

Le 04/11/2019 à 14:06Mis à jour Le 04/11/2019 à 14:22

XV DE FRANCE - Fabien Galthié s’est refusé à toute sortie médiatique depuis qu’il a intégré le staff du XV de France en mai dernier. Présent à la cérémonie des Awards World Rugby, le futur sélectionneur des Bleus a rompu son silence radio.

Il ne s’était jamais exprimé publiquement depuis son intronisation en tant qu’adjoint comme les autres de Jacques Brunel en mai dernier. En cela, sa prise de parole, ce dimanche à Tokyo en marge de la cérémonie de remise des Awards de World Rugby, ressemble à un petit évènement. Une reprise en douceur – face à deux médias seulement - encore limitée sur les sujets à aborder, notamment son rôle technique durant ce Mondial, mais une reprise quand même.

Alors qu’il aurait pu laisser une nouvelle fois à Bernard Laporte ou Serge Simon, également présents à la soirée de gala, le soin de faire le job à sa place, l’ancien demi de mêlée s’est avancé dans la modeste arène, accompagné de sa fille. Après avoir chaudement salué son ancien capitaine au Stade français Agustin Pichot, qui passait dans son dos, Galthié a livré les premières confessions de son expérience japonaise : "C’était une très belle compétition et quelque chose d’exceptionnel. Je me rends compte de la chance de pouvoir participer à ces événements-là. (Il marque une pause) C’est incroyable ! Quand tu as commencé à jouer au rugby à cinq ans et que tu vis cela…ça va au-delà de tous les rêves d’enfance que j’ai pu avoir ".

" Peut-être plus fort que mes expériences précédentes en Coupe du monde"

La Coupe du monde n’était pas une inconnue pour Fabien Galthié, qui en avait déjà joué quatre avec le XV de France (1991, 1995, 1999, 2003). Le fait de s’interdire toute prise de parole publique, pour ne pas ajouter de la confusion à celle née de son arrivée officiellement souhaitée par Jacques Brunel à quelques semaines seulement de la préparation estivale, a toutefois rendu son expérience singulière. "C’était un nouvel épisode en effet, que j’ai préféré vivre sans me poser de questions. Même si mon rôle était nouveau, c’était aussi fort voire peut-être plus fort que mes expériences précédentes en Coupe du monde, car j’avais cette fois le recul que je n’avais pas en tant que joueur. Je pouvais voir les choses différemment, sous un autre prisme".

Avant de rentrer pleinement dans ses fonctions de sélectionneur en chef, Galthié s’est donc replongé une dernière fois dans cette Coupe du monde 2019 où il a pu juger de visu ceux qui constitueront son épine dorsale pour le Tournoi des 6 Nations. Romain Ntamack fera, sauf blessure, partie de ceux-là. L’ancien entraîneur du RCT s’est ainsi félicité du Mondial du jeune Toulousain (20 ans), élu par ailleurs révélation de l’année dimanche : "On est très content pour lui car il a su saisir sa chance". Voilà le seul commentaire qu’il s’autorisera pour l’instant sur l’équipe de France et ses futurs joueurs : "On fera très bientôt une conférence de presse pour évoquer tout cela", nous a-t-il glissé, tout sourire, avant de s’éclipser. Il aura alors certainement bien plus de choses à raconter.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0