Icon Sport

Galthié : "Nous sommes en alerte"

Galthié : "Nous sommes en alerte"

Le 06/03/2020 à 14:23Mis à jour Le 06/03/2020 à 14:33

XV DE FRANCE - Alors que les Bleus se déplacent en Écosse dimanche (16 heures), le sélectionneur Fabien Galthié a insisté sur l’importance d’être vigilant pour préserver l’exigence et l’identité du XV de France.

Rugbyrama : Avez-vous le sentiment d’être désormais l’équipe à battre ?

Fabien Galthié : Aujourd’hui, on entend le concert de louanges destinées à cette équipe et à chaque joueur. Mais il ne faut pas perdre de vue notre cap, notre finalité, ce qui fait qu’aujourd’hui, nous arrivons à matcher, à élever nos standards, à gagner les matchs. Notre finalité, c’était gagner les matchs vite, gagner des titres vite. Nous travaillons sur ce sujet dans notre cadre de vie. Et nous essayons de comprendre pour éviter de se tromper par nous-mêmes.

Vous pensez qu’une forme de décompression peut s’installer ?

F.G : C’est un danger. Nous sommes des latins, nous savons. Nous avons déjà vécu ce type d’expérience. Nous sommes en alerte face à ce danger. N’oublions pas notre projet, notre identité, notre chemin, notre exigence, notre rugby. On a une flèche du temps. Il reste 33 matchs sur quatre ans pour monter en compétence. Ça passe vite. Aujourd’hui, on vient de terminer notre quinzième entrainements depuis notre rassemblement le 19 janvier à Nice. Il n’y a pas une minute à perdre. Il faut les vivre pleinement. Pour l’instant, nous voyons des performances de très haut niveau.

" Cette équipe d’Ecosse, redoutable, va nous poser des problèmes chez elle"

Pensez-vous que l’Ecosse peut vous poser des problèmes avec son jeu désordonné ?

F.G : Cette équipe d’Ecosse, redoutable, va nous poser des problèmes chez elle. Depuis toujours, les Ecossais ont un jeu accès sur la vitesse. Un jeu où quand ils vont rentrer dans la zone action, ils sont capables de chercher à créer le chaos avec un déplacement du ballon, la longueur des passes, accélération des joueurs comme Hamish Watson ou Stuart Hogg. Ils ont toute une organisation autour du ballon qui est capable de déstabiliser quasiment toutes les équipes au monde. Et ils le font régulièrement. C’est une équipe qui a fait un gros match en Irlande. Ils ont laissé passer quelques occasions en route. C’est une équipe qui nous a battu cette été aussi (en match préparatoire à la Coupe du monde, 17-14, ndlr). On peut parler de la mêlée aussi. Contrairement aux années passées, elle a trouvé une véritable première ligne. C’est une équipe complète, sur le jeu de touche, l’alignement, toujours mobile. C’est une équipe à prendre très, très au sérieux. Il n’y a pas de match facile à Édimbourg.

En quoi la défaite contre cette équipe (17-14), cet été, vous a-t-elle servi ?

F.G : Elle nous a servi à beaucoup. Cela nous a permis de travailler, de préparer ce match du Tournoi. Cela nous a donné beaucoup d’enseignements sur nos fragilités du moment. Mais avant, c’était avant. Mais ça permet de rappeler les points forts de l’équipe adverse.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés