Icon Sport

Et maintenant, "atteindre le Top 3 mondial… "

Et maintenant, "atteindre le Top 3 mondial… "

Le 11/03/2020 à 09:15Mis à jour Le 11/03/2020 à 15:16

XV DE FRANCE - Au lendemain du report officiel de France-Irlande, Fabien Galthié et Raphaël Ibanez ont détaillé la journée de débriefing avec l’ensemble du staff et des joueurs. L’objectif est désormais de capitaliser sur les acquis du Tournoi pour continuer à se rapprocher du Top 3 mondial.

"Rejouer tout de suite serait pour nous une bénédiction…" Les incantations de Fabien Galthié n’ont pas été entendues. Lundi, le Comité des Six Nations décidait de reporter la dernière rencontre du Tournoi des Six Nations 2020, entre la France et l’Irlande, en raison de l’épidémie de Coronavirus. Alors que l’issue du Tournoi ne sera pas connue avec le 31 octobre prochain, le XV de France dans son ensemble a tout mis en ouvre pour rebondir après ce revers en Ecosse (28-17).

"Nous avons dû faire face à une situation imprévue, nous adapter du mieux possible, et surtout optimiser le temps avec l’encadrement technique, l’équipe avec cette journée (mardi) passée ensemble, avec toutes les forces du groupe France, pour un temps d’analyse qui nous permet de revenir sur les quatre match disputés mais qui ne constituent qu’une étape dans ce Tournoi bien singulier", a confié le manager Raphaël Ibanez en soulignant que cette journée de mardi, "très complète, très constructive", a été menée "tambour battant, sur un train d’enfer".

" On a fait beaucoup la fête… "

Après trois victoires, dont un succès majeur au pays de Galles (23-27), les Bleus vont se quitter sur cette défaite contre l’Ecosse (17-28). Mais le cadre de vie si cher à Fabien Galthié semble avoir chassé toute frustration. "Il était important de partager une vision avec un contenu très dense. Il était important de débriefer lentement sur notre performance face à l’Ecosse, de savoir pourquoi nous avons eu ce comportement inattendu le jour du match. Il était intéressant de revenir sur le cadre de vie, le cadre de jeu, la santé, d’évoquer le sacré. Tout ce travail permet de capitaliser sur tous les acquis. C’était important", a expliqué Fabien Galthié.

Et d’ajouter : "Ce qui prédomine, c’est le plaisir d’avoir vécu sept semaines ensemble, l’enchantement permanent, la découverte, ce rythme un peu fou, cette ferveur qui nous a surpris, l’addiction à cette organisation, les soirées… on a fait beaucoup la fête (sourire). Nous avons vraiment pris du bon temps. Voir les joueurs grandir, se responsabiliser, se développer".

" Libérer les joueurs, une façon de remercier les clubs pour leur participation "

Dans ce contexte inattendu, Fabien Galthié et son staff ont donc décidé de libérer leurs joueurs ce mercredi matin après une série de débriefing collectif mais aussi individuel. Mais pourquoi ne pas avoir profité de quelques jours supplémentaires pour améliorer les automatismes et consolider encore plus la cohésion du groupe ?

"Nous avons eu la chance de pouvoir apprécier de travailler avec 42 joueurs. Il y a une forme de compréhension des managers des clubs de Top 14. Ça nous paraissait naturel compte-tenu des circonstances exceptionnelles de leur donner la main. Les clubs auront la possibilité de donner aux joueurs une semaine de congés avant de les retrouver en pleine possession de leur moyen pour leurs échéances sportives. C’est une respiration pour les joueurs et une façon de remercier les clubs pour leur participation à ces quatre premiers matchs dont trois victoires", a expliqué Raphaël Ibanez.

" Notre finalité est de redevenir une nation majeure du rugby mondial"

Tous les regards sont désormais tournés vers le moins de juin. Pour rappel, l’encadrement du XV de France annoncera sa liste de 31 joueurs pour la tournée en Argentine le 10 juin avant un rassemblement au CNR de Linas-Marcoussis. Les Bleus disputeront deux tests matchs face aux Pumas. Une tournée qui doit permettre aux Bleus, actuellement cinquièmes au ranking World Rugby, de poursuivre leur remontée pour être tête de série dans l’optique du tirage au sort de la Coupe du monde 2023, le 29 novembre 2020 à Paris.

"Le but de cette journée (mardi) était de démontrer aux joueurs que nous allons poursuivre notre aventure avec des objectifs précis. C’est une façon pour nous de maintenir un cap. Notre finalité est de redevenir une nation majeure du rugby mondial, de nous rapprocher du Top 3 mondial, voir de l’atteindre. Cela constitue aujourd’hui un vrai objectif sportif", a insisté Raphël Ibanez. Pour rappel, le XV de France retrouvera à l’automne l’Irlande, pour ce match reporté du Tournoi, puis la Georgie, l’Australie et l’Afrique du Sud.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés