Midi Olympique

XV de France - Dimitri Yachvili : "On régresse à vouloir titulariser Willemse en équipe de France"

Yachvili : "On régresse à vouloir titulariser Willemse en équipe de France"
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 28/01/2019 à 12:30Mis à jour Le 28/01/2019 à 12:33

XV DE FRANCE - Dimitri Yachvili, c'est 61 sélections, deux boucliers de Brennus, deux grands chelems et un titre de champion d'Angleterre. Alors quand le "Yach" parle de rugby, on l'écoute. Dans le Midi Olympique de ce lundi 28 janvier, l'ancien demi de mêlée a causé de Jiff surcotés, du manque de leadership chez les Bleus, de Morgan Parra, de Paul Willemse et même de Guy Novès.

Midi Olympique : Vous commentez pour beIN Sport les plus grandes affiches de Champions Cup. Quel regard portez-vous sur cette compétition ?

Dimitri Yachvili : La Coupe d'Europe est plus proche du rugby international que du Top 14. En terme de jeu de condition physique et de technique individuelle, les équipes y sont malheureusement bien meilleures qu'en Top 14.

Quelles équipes françaises parviennent, selon-vous, à véritablement rivaliser en Champions Cup ?

D. Y. : Toulouse s'est d'abord reconstruit autour de jeunes Français, autour de gens bâtis pour pratiquer le jeu à la toulousaine : un jeu d'évitement, de prises d'intervalle, de mouvement. Cette équipe est revenue à des physiques de rugbymen, si j'ose dire. Le Racing 92 peut également être très séduisant. Pour autant, à côté de ça, Castres n'est pas sorti des poules et le Lou n'est pas parvenu à passer le cap. Soit le champion de France en titre et le dernier demi-finaliste du Top 14...

" Jiff ? Pour moi, ce sigle ne veut rien dire"

Afin de protéger le XV de France, la Fédération et la Ligue ont mis en place le système du Jiff. Y êtes-vous favorable ?

D. Y. : Mais le Jiff, c'est quoi ? Joueur issu de la formation française ? (il soupire)... Un Fidjien ou un Géorgien que tu fais venir à 17 ans dans ton centre de formation devient Jiff après trois ans. Pour moi, ce sigle ne veut donc rien dire. Un Jiff, ce devrait être un joueur réellement issu de la formation française, de l'école de rugby française !

Ces joueurs naturalisés sont peut-être tout simplement meilleurs que nos Tricolores...

D. Y. : Ah bon, vous croyez ? Moi, personnellement, je suis sceptique. Est-ce que Paul Willemse est meilleur qu'un Yoann Maestri, qu'un Arthur Iturria ou même qu'un Florian Verhaeghe ? Et puis, un profil comme Willemse, les All Blacks, les Anglais ou les Irlandais n'en veulent plus. C'est fini. D'ailleurs, si les Springboks ne l'ont pas sélectionné, ce n'est pas pour rien... Pour moi, on régresse à vouloir titulariser Willemse en équipe de France. Le problème n'est pas qu'il soit Sud-Africain. Le problème est qu'il n'est pas compatible avec le rugby de demain.

Venons-en au Tournoi et à la Coupe du Monde qui s'annoncent. Les puristes disent que Morgan Parra doit être le demi de mêlée du XV de France. Les modernes assurent qu'Antoine Dupont est incontournable. Et vous ?

D. Y. : Je me rapproche plus d'un Parra ou d'un Serin. Antoine Dupont a des capacités physiques incroyables mais moi, je n'attends pas d'un numéro 9 qu'il traverse le terrain ou casse des placages. Chez les All Blacks, on ne voit pas beaucoup Aaron Smith aller défier la ligne adverse. Chez eux, le système de jeu fait que le numéro 9 est un éjecteur, un accélérateur de jeu, un leader. Moi, j'attends d'un demi de mêlée qu'il fasse gagner son équipe par son sens stratégique. Et de ce que je vois à Clermont, Morgan Parra est capable de le faire.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0