Icon Sport

Bamba, confessions à cœur ouvert

Bamba, confessions à cœur ouvert
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 09/06/2020 à 11:01Mis à jour Le 09/06/2020 à 11:03

XV DE FRANCE - Dans Midi Olympique, ce lundi, le pilier international (22 ans, 11 sélections) est revenu sur son parcours atypique, depuis Saint-Denis jusqu'au sommet du rugby mondial. Le tout avec une sincérité touchante.

L'arrêt des compétitions a au moins le mérite d'offrir du temps pour se poser et prendre de la hauteur. Ce lundi, dans Midi Olympique, Demba Bamba s'est ainsi longuement confié sur son parcours et son ascension, l'amenant en huit ans de pratique jusqu'en équipe de France. Le natif de Saint-Denis revient sur le moment où tout a commencé : "J’ai découvert le rugby au collège. On rigolait bien en chahutant avec les copains mais ça n’avait rien de passionnant. Pourtant, à 14 ans, quelques potes qui jouaient en club faisaient le forcing pour que je m’inscrive. Ils voyaient que j’étais costaud et avaient du mal à me plaquer. J’ai alors fait une séance pour leur faire plaisir, et cette séance dure depuis 8 ans."

Le pilier du Lou revient sur les anecdotes ayant marqué ses premiers pas et sur son envol progressif. Vers la Corrèze : "Je me suis persuadé qu’il fallait trouver un club hors d’Île de France. Entre les amis, la famille, le sport, je ne me serais pas donné les moyens… J’ai alors créé mon CV et contacté plusieurs clubs. J’étais notamment très proche de Bourgoin. Je voulais absolument aller là-bas, on me faisait confiance et je savais que j’allais m’épanouir. Pourtant mes parents ont mis leur veto : ils refusaient que j’aille dans une ville où je ne connaissais personne. J’ai donc pris contact avec Brive, où vivait mon grand frère."

" Je ne vivais que pour le sport"

Le véritable point de départ de son aventure professionnelle. Son but de toujours : "Mon rêve n’était pas de devenir rugbyman ou handballeur, mais sportif professionnel. Qu’aurais-je fait sinon ? Aucune idée. À l’école j’étais ce gamin qui répétait qu’il voulait vivre du sport et qui faisait rigoler ses profs. Sauf que moi, je n’avais que ça en tête."

L'international livre un témoignage poignant sur cette destinée fantastique : "Je n’avais rien d’autre dans ma vie. C’était le sport ou le vide. Je n’avais pas d’autre option. Rien ne m’intéressait. Mon seul rêve était de devenir sportif. En rugby, en foot ou en judo, je m’en foutais. Et quand certains de mes potes du quartier commençaient à sortir, à se faire de l’argent facile en faisant 2-3 conneries, en vendant ce qu’ils avaient à vendre, moi je ne pensais et ne vivais que pour le sport. De toute façon, je n’étais pas attiré par les conneries. J’avais des parents trop attentifs pour dévier. Et même aujourd’hui quand je sors à Saint-Denis, ils me demandent de faire attention comme si j’avais 10 ans. Ça permet de garder les pieds sur terre."

XV de France - Demba Bamba à la séance dédicasse après l'entraînement des Bleus

XV de France - Demba Bamba à la séance dédicasse après l'entraînement des BleusMidi Olympique

Quand il revient dans le 93, le champion du monde des moins de 20 ans mesure d'ailleurs le chemin parcouru depuis l'adolescence : "Dès que je reviens les gens m’interpellent « Demba Bamba ! Félicitations, tu nous rends fiers »."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés