Icon Sport

Continuité, retour de Thomas, confiance en Haouas... Galthié justifie ses choix

Continuité, retour de Thomas, confiance en Haouas... Galthié justifie ses choix

Le 22/10/2020 à 12:10Mis à jour Le 22/10/2020 à 13:01

XV DE FRANCE - Le sélectionneur Fabien Galthié a expliqué se choix faits pour le test-match du XV de France contre le pays de Galles, samedi (21h10).

Le monde a tremblé depuis huit mois, une crise sanitaire le secouant sérieusement. Pourtant, à Marcoussis, à voir la composition d’équipe mise en place pour affronter le pays de Galles, rien n’a vraiment changé. On compte trois petits changements (Baille, Rattez, Thomas remplacent Poirot, Vincent, Penaud) par rapport à la dernière composition du XV de France qui date du 8 mars 2020 contre l’Ecosse. Plus parlant encore, on compte seulement un changement (Rattez remplace Vincent dans les titulaires) par rapport à l’équipe qui était allée gagner au Principality Stadium le 22 février dernier.

6 Nations 2020 - Vincent Rattez (XV de France) marque contre l'Angleterre sous les yeux de Gaël Fickou

6 Nations 2020 - Vincent Rattez (XV de France) marque contre l'Angleterre sous les yeux de Gaël FickouIcon Sport

Si peu de modification, c’est inédit. Entre le dernier match du 6 Nations 2019 en Italie et le premier match du 6 Nations 2020 contre l’Angleterre, il y avait eu 11 changements rien que dans le XV titulaire. Seuls Ntamack, Dupont, Alldritt et Willemse avaient survécu. Les titulaires comptent en moyenne 16 sélections, avec Gaël Fickou (55) et Bernard Le Roux (41) qui remontent le tout. Six joueurs comptent moins de 10 sélections avec Julien Marchand (6), Mohamed Haouas (4), Paul Willemse (9), François Cros (6), Vincent Rattez (5) et Anthony Bouthier (4). Présents dans les 31, ils ne sont pas retenus dans les 23 : Colombe-Reazel, Pesenti, Klemenczak, Retière, Villère, Mauvaka, Geraci et Tolofua seront en tribunes.

La continuité, toujours la priorité de Galthié

Fabien Galthié "Nous aimons la continuité, on a posé une vision après avoir rencontré 90 joueurs. On a pris le temps de partager le projet de jeu et de vie. Cette équipe qui va débuter est la même que celle qui a débuté contre l’Angleterre, même s’il y a un peu de changement sur ‘les finisseurs’. Il faut de la cohérence. Quand on s’est déplacé au pays de Galles qui avaient plus de 700 sélections, les quotidiens locaux parlaient des enfants contre les hommes… L’équipe doit grandir, c’est notre ambition. Pour avoir une équipe nationale performante, il faut une continuité. On a capé 29 joueurs pendant le dernier Tournoi, 56 joueurs sont venus avec nous. Et on garde un oeil à côté, d’ailleurs on a visé 10 joueurs qui sont en train de monter en puissance et semblent prêts à intégrer la sélection. Les joueurs français doivent recevoir la sélection comme quelque-chose d’important et on doit les préparer au mieux car le niveau international, c’est important."

Confiance renouvelée à Mohamed Haouas

Quand est venu le moment d’évoquer Mohamed Haouas, le manager Raphaël Ibanez a pris le micro lui-même : "C’est vrai… Momo Haouas bénéficie de notre confiance sur le dernier match. Le chemin de Momo est tortueux parfois, mais au regard de la confiance que nous avons en son manager Xavier Garbajosa qui n’a pas hésité à prendre ses responsabilités, et aussi à la lecture des données GPS, de la préparation physique, des entrainements, on a de bonnes raisons qu’il peut encore donner pour le XV de France. Même si c’est vrai que d’u point de vue du management, on est vigilants, il est attachant mais qui, c’est vrai, mérite une attention particulière. C’est un enjeu pour nous, encadrement, technique, mais pour lui aussi."

Mohamed Haouas (France)

Mohamed Haouas (France)Icon Sport

Le retour comme titulaire de Teddy Thomas

Fabien Galthié : "Teddy Thomas a commencé le Tournoi avec nous, il était titulaire contre l’Angleterre. Il a participé aux sept semaines de l’hiver, on est dans la huitième semaine commune. Il a été écarté pour la finale de la Champions Cup avec le Racing, c’est vrai, mais ce sont des aléas. Vous savez, c’est difficile d’être un joueur de haut niveau. Un peu comme Mohamed Haouas, sur un plan différent, ce sont de jeunes joueurs qui ont des fragilités, et on doit les accompagner. Il a fait une très bonne semaine avec nous. On sélectionne les joueurs pour les points forts, c’est ça qu’il faut retenir".

Raphael Ibanez : "Il n’y a aucun doute sur un possible manque de rythme à la vue de son dernier entrainement, tout va bien"

XV de France - Teddy Thomas contre l'Afrique du Sud

XV de France - Teddy Thomas contre l'Afrique du SudIcon Sport

Ramos et Bouthier peuvent tous deux couvrir le poste d'ouvreur remplaçant

Fabien Galthié : "Thomas Ramos joue régulièrement 10 au Stade Toulousain. Anthony Bouthier aussi à Montpellier. Les deux peuvent être 10 ou 15, c’est selon les actions. On verra en fonction des matchs. Romain Ntamack peut aussi glisser en 12, il y a de la marge de manoeuvre dans l’animation du terrain. Aussi parce-que dans notre animation offensive, on a un axe 9-10-15 qui est prioritaire. C’est notre axe de jeu, d’animation avec les mains, les pieds, pour la recherche de l’espace. On a un 15 qui joue comme un 10 et un 15 qui joue comme un 10, offensivement comme défensivement. Défensivement, les deux ont le même rôle. Offensivement, ils ont aussi les mêmes role, sauf sur la première main où le 10 est en position de 10. Quand le jeu se déplace, vous avez un axe 9-10-15 sur les deux premiers receveurs. Ce sont eux les trois premiers qui prennent les décisions. Thomas Ramos peut jouer 10 ou 15, comme Anthony Bouthier."

Le XV de France contre le pays de Galles : Bouthier - Thomas, Vakatawa, Fickou, Rattez - (o) Ntamack, (m) Dupont - Ollivon (cap), Alldritt, Cros - Willemse, Le Roux - Haouas, Marchand, Baille.

Les remplaçants : Chat, Gros, Bamba, Taofifenua, Cretin, Serin, Ramos, Vincent

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés