Icon Sport

Après la retraite de Vakatawa, la blessure d’Arthur Vincent complique la donne au centre

Après la retraite de Vakatawa, la blessure d’Arthur Vincent complique la donne au centre

Le 27/09/2022 à 11:22Mis à jour Le 28/09/2022 à 11:33

XV DE FRANCE - Le MHR a officialisé ce mardi la (mauvaise) nouvelle crainte depuis plusieurs jours : la blessure au genou de son capitaine Arthur Vincent, d’abord annoncée mineure, est finalement grave. Elle le tiendra « éloigné des terrains plusieurs mois ». Après la retraite de Virimi Vakatawa pour des problèmes cardiaques, c’est un nouveau coup dur au centre du terrain pour le XV de France.

Prémonitoire, le sélectionneur Fabien Galthié affirmait ses craintes, lors de son exercice médiatique de rentrée pour cette saison 2022-2023 qui l’amènera jusqu’à la Coupe du monde en France. Grimaçant, il affirmait : "des blessés, il y en aura". Effectivement, jamais l’ancien demi de mêlée des Bleus n’avait enregistré telle hécatombe dans ses rangs. Dernier en date, officialisé ce mardi par un communiqué de son club, le MHR : Arthur Vincent, trois-quarts centre régulier des Bleus (22 ans, 14 sélections). "Il a bénéficié d’une arthroscopie ce lundi, qui a révélé un diagnostic plus sévère avec une lésion partielle du ligament croisé antérieur. Un gros coup dur pour Arthur, qui restera donc éloigné des terrains plusieurs mois." Une rechute sur son genou gauche déjà blessé en octobre dernier (2021) et qui vient s’ajouter, au poste de centre, à la retraite anticipée de Virimi Vakatawa pour des problèmes cardiaques, après avoir été le phénomène du début de mandat Galthié.

Danty-Fickou, hommes de base

A ce poste, les solutions s’amenuisent pour les Bleus. Au regard des formes du moment et dans une logique de continuité avec les mois précédents, la paire Danty-Fickou qui avait brillé lors du dernier Grand chelem tient la corde pour débuter les test-matchs de novembre. Ensuite ? La première solution de remplacement se nomme Yoram Moefana, meilleur Bleu de la dernière tournée au Japon et excellent depuis le début de la saison avec son club de l’UBB. L’option de reconstituer le duo Jalibert-Ntamack en 10-12 existe également, déjà testée en novembre 2021 avec l’intérêt qu’on lui connaît (mettre en même temps sur le terrain deux pièces maîtresses du XV de France) mais aussi les limites qu’on lui a vues (difficultés pour les deux hommes à trouver des automatismes). Spécialistes du poste, Tani Vili (UBB) et Pierre-Louis Barassi (Toulouse) sont également des options régulièrement appelées par Fabien Galthié et son staff, mais plus rarement utilisées.

Tournoi des 6 Nations 2020 - Arthur Vincent (XV de France) contre l'Italie

Tournoi des 6 Nations 2020 - Arthur Vincent (XV de France) contre l'ItalieIcon Sport

Un Tournoi des 6 nations également menacé

Quoiqu’il en soit, la nouvelle est un coup dur pour le XV de France. Arthur Vincent est un joueur important dans le système Galthié, particulièrement apprécié du sélectionneur pour sa palette complète mais aussi son intelligence de jeu, et cette capacité à lire vite toutes les situations, aussi bien défensives qu’offensives. "Cher Arthur. Nous sommes dans la peine suite à l’annonce de ta grave blessure. Avec tout le staff, nous te souhaitons beaucoup de courage pour traverser cette période sans jouer. Nous ne doutons pas de ton retour parmi nous" s’était d’ailleurs ému le sélectionneur après sa première grave blessure, il y a un an.

Très rarement pris en défaut dans le un contre un et toujours impeccable dans son rôle de leader de défense collective, Arthur Vincent est un élément qui trouve également grande grâce aux yeux de l’Anglais Shawn Edwards, spécialiste du secteur défensif auprès des Bleus. Pour les test-matchs d’automne et possiblement le Tournoi des 6 nations, il faudra faire sans lui. En espérant un retour à son meilleur niveau avec le Mondial en France, à l’automne prochain.

Contenus sponsorisés