Icon Sport

Dupont : "Je ne percevais pas de doute dans nos yeux"

Dupont : "Je ne percevais pas de doute dans nos yeux"
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 26/10/2020 à 11:00Mis à jour Le 26/10/2020 à 11:28

XV DE FRANCE - Auteur d’un doublé, celui qui commence À être surnommé "le ministre de l’intérieur" fut encore décisif et impressionnant. Antoine Dupont revient sur cette faculté à être toujours au soutien et sur le goût d’une possible victoire dans le Tournoi enfin retrouvé pour les Bleus.

Pouviez-vous rêver meilleures retrouvailles avec le XV de France ?

Non, même si le contexte n’était pas évident. L’équipe a été séparée longtemps et s’est retrouvée peu de temps avant le match. On tombait face à des Gallois qui s’entraînaient depuis quinze jours, qui sont rodés depuis des années. Et il n’y avait aucun spectateur pour nous pousser.

Oui, dans un Stade de France vide…

C’est particulier. On s’y était préparés mais le plus choquant fut l’entrée sur le terrain et La Marseillaise devant une tribune vide. C’est bizarre. Mais une fois qu’on est dans le match, on n’y fait plus attention. Nous sommes habitués à jouer devant peu ou pas de public ces derniers temps.

Le contexte peut-il expliquer ce début de match flottant ?

Non. C’est un fait de jeu, avec une réception manquée sous le coup d’envoi. Sur la touche à cinq mètres, les Gallois décident de dévier, ce qui nous surprend. Sur le temps de jeu suivant, ils ouvrent bien et on est pris. Voilà, ça fait 7-0.

Avez-vous douté ?

Non et je ne percevais pas de doute dans nos yeux. Il y avait un côté rassurant à voir l’attitude de chacun. On savait ce qu’on avait à faire, comment le faire et il n’y avait pas de question à se poser.

On a vite compris que ça n’avait rien d’un match de préparation…

On ne l’avait pas abordé ainsi. Il devait nous projeter sur la réception de l’Irlande et on sait l’intensité qui nous attend. Il n’était pas question d’en mettre moins. Et il y a un certain passif avec les Gallois…

Avaient-ils encore en tête la défaite à Cardiff en février dernier ?

Oui, mais aussi le quart de finale de Coupe du monde il y a un an. Ils avaient ces deux matchs en tête et nous aussi.

Retrouvez dès maintenant l'intégralité de l'interview sur Midi Olympique

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés