Icon Sport

Alldritt / Bouthier, de la Fédérale 1 aux Bleus

Alldritt / Bouthier, de la Fédérale 1 aux Bleus
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 26/01/2020 à 14:46Mis à jour Le 26/01/2020 à 19:41

XV DE FRANCE – Tous deux joueurs de Fédérale 1 en 2015, l’arrière de Montpellier Anthony Bouthier et le Rochelais Grégory Alldritt connaissent une ascension fulgurante depuis plusieurs années, jusqu’à atteindre le XV de France. Ils se sont retrouvés à Nice pour préparer le match contre l’Angleterre dimanche prochain.

Arrivé de Vannes à l’intersaison, Anthony Bouthier a découvert le Top 14 à vitesse "grand V". Il impressionne rapidement Xavier Garbajosa qui n’hésite pas à l’aligner à 13 reprises en Top 14. Pourtant pas dans la liste initiale de 75 joueurs, c’est l’entraîneur du MHR qui indique à Fabien Galthié les nombreuses qualités de son joueur. Le sélectionneur du XV de France décide alors de le sélectionner pour ce stage de préparation à Nice. Une émotion forcément énorme pour l’arrière qui commence à peine à réaliser : "Je commence à m’en rendre un peu plus compte. C’est une nouvelle expérience pour moi, c’est l’Equipe de France, c’est exceptionnel !"

Passé par le monde amateur, la Fédérale 1, la Pro D2 et le Top 14, Bouthier n’a pas connu un parcours conventionnel. Il se destinait même à devenir maçon avant que Vannes ne l’appelle et qu’il connaisse le succès actuel. Considéré comme un OVNI du paysage rugbystique, l’arrière du XV de France ne voit pas forcément les choses de cette façon : "Je ne suis pas passé par un pôle espoir ou par un centre de formation, mais cela fait déjà plusieurs années que je suis dans le monde professionnel. C’est sûr que c’est nouveau pour moi, mais je dois rapidement me mettre à la page comme les autres nouveaux".

À une semaine du "Crunch" contre l’Angleterre, l’arrière travaille dur pour espérer jouer ce match. Il sait qu’il revient de loin et évoque cette rencontre avec rêve et passion : "C’est sûr que tout le monde espère jouer un tel match. Jouer en France, contre l’Angleterre, devant un Stade de France plein, ça donne envie de tout donner. Si j’ai la chance d’y être, ça sera vraiment inespéré."

Alldritt : "Ça ouvre les portes à pleins de jeunes"

Formé à Auch et passé de la Fédérale 1 au Top 14, Grégory Alldritt a toutefois connu une éclosion plus précoce qu’Anthony Bouthier. Il arrive à La Rochelle à seulement 20 ans et ses performances l’amènent, dès sa deuxième saison dans l’élite, en Equipe de France. Depuis, il est appelé régulièrement et figure comme l’un des joueurs les plus expérimentés du groupe. Le troisième ligne de La Rochelle ne se considère pourtant pas comme un cadre du groupe : "Je suis loin d’être un cadre. Ce qu’il faut, c’est des leaders par le comportement sur le terrain et ça tout le monde peut le faire. Par contre, notre rôle, en tant que mondialiste, c’est d’accompagner les nouveaux durant cette semaine".

A 23 ans, le troisième ligne international français a un regard précis sur ce que peut apporter un parcours comme le sien : "Ça ouvre des portes à pleins de jeunes. Ils voient qu’il n’y a pas qu’un seul parcours pour arriver dans le rugby. Le principal, c’est de ne pas baiser les bras et d’y croire. Ça montre que dans des petits clubs, des petits comités, on peut aussi sortir".

Les deux joueurs connaissent donc un parcours peu banal dans le monde du rugby. Dans le groupe des 28 joueurs retenus par Fabien Galthié pour continuer de travailler à Nice ce week-end, Anthony Bouthier et Grégory Alldritt pourraient logiquement faire partie de l’équipe qui disputera le premier match du Tournoi des 6 Nations contre l’Angleterre au Stade de France dimanche 2 février.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés