Icon Sport

31% de victoires sous le mandat Brunel

31% de victoires sous le mandat Brunel
Par Rugbyrama

Le 19/03/2019 à 18:53Mis à jour Le 19/03/2019 à 18:56

XV DE FRANCE - Le Tournoi terminé - ponctué d'une 4ème place pour les Bleus - il est l'heure de tirer le bilan à 6 mois du mondial au Japon. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce dernier est plutôt laborieux.

31%. C'est le pourcentage de victoires de XV de France depuis le début du mandat Brunel. Jamais un sélectionneur n'avait obtenu un bilan aussi décevant avant lui. Pour dire, en 16 matches (depuis début 2018), le XV de France ne s'est imposé qu'à cinq reprises seulement (contre l'Italie et l'Angleterre dans le Tournoi 2018, contre l'Argentine en test match en novembre dernier, contre l’Écosse et l'Italie lors de cette édition 2019).

Un chiffre plutôt alarmant. Mais en toute objectivité, est-ce vraiment étonnant ?

La réponse est non ! Si l'on se penche sur contenu des matches durant le Tournoi - en écartant la bonne première mi-temps contre le Pays-de-Galles qui fut satisfaisante et encourageante et la victoire contre l'équipe B de l’Écosse - , les Bleus ont souvent fleurté avec la médiocrité. Contre l'Angleterre et l'Irlande, le XV de France n'a pas existé. Pire encore, jamais une équipe de France n'avait semblait aussi loin du plus haut niveau. Idem contre l'Italie malgré la victoire des coéquipiers de Guilhem Guirado.

Comment redresser la barre avant le mondial ?

Si le nom de Fabien Galthié revient avec insistance du côté de Marcoussis pour épauler Jacques Brunel, sera-t-il celui du messie pour autant ? Difficile à dire tant le chantier semble immense. Et puis, à l'heure actuelle, l'ancien technicien de Montpellier et de Toulon ne fait pas encore partie du staff de l'équipe de France. Il peut se passer encore beaucoup de choses au sein de la FFR.

En revanche, même si l'on essaie de rester optimiste, il est difficile voire impossible d'envisager un miracle avant et pendant la coupe du monde. Bernard Laporte a récemment fixé la cap des quarts de finale. Est-ce vraiment lucide ? On espère juste que les Bleus ne seront pas trop ridicules au mois de septembre au Japon. À eux de nous prouver le contraire.

Par Lény-Huayna Tible

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0