Icon Sport

Estebanez, entraîneur des U20 développement : "Avoir un championnat digne de nos Espoirs"

Estebanez, entraîneur des U20 développement : "Avoir un championnat digne de nos Espoirs"
Par Rugbyrama

Le 03/04/2019 à 15:12

XV DE FRANCE - Il y a quelques mois, le trois-quarts centre international Fabrice Estebanez (37 ans, 8 sélections) prenait en main l'équipe des "U20 développement", censée renforcer la filière tricolore et éviter que le titre mondial des Bleuets, en juin dernier, n'était pas un coup d'épée dans l'eau.

Rugbyrama : Depuis quelques mois, vous faîtes partie de l'encadrement des filières de formation tricolores. Quel bilan faites-vous du dernier Tournoi des 6 Nations ?

Fabrice Estebanez : Les moins de 20 ans français ont terminé la compétition à la deuxième place, ce qui est plutôt correct. La défaite en Italie fait un peu désordre mais il ne faut pas oublier, non plus, que cette génération est encore très jeune. L'équipe compte énormément de "première année" et c'est, à mon avis, de bon augure pour la suite.

En ce moment, il y a un gros débat autour de la formation tricolore. Que valent techniquement les jeunes Français ?

F. E. : J'ai été très surpris lorsque je suis arrivé au chevet des "U20 développement". J'avais sous la main des joueurs très mâtures, physiquement comme techniquement. De fait, on n'a rien à envier aux autres nations. Les centres de formation font un super boulot et on constate, en Top 14 et en Pro D2, que de plus en plus de très jeunes français enchaînent les feuilles de match. Ce n'était pas le cas auparavant.

Quelles sont les lacunes techniques à travailler ?

F. E. : Les ballons hauts. C'est un secteur qu'on ne travaille pas assez en France.

Quoi d'autre ?

F. E. : L'intensité des matchs, dans la catégorie Espoirs, n'est pas non plus optimale. Didier (Retière) et Philippe (Rougé-Thomas) (en charge de la formation à la FFR, N.D.L.R.) sont d'ailleurs en train de monter quelque chose de chouette par rapport à ce championnat Espoirs : il est fondamental qu'on ait un championnat digne de nos Espoirs. Très tôt, nos jeunes doivent avoir des temps de jeu effectifs conséquents.

Fabrice Estebanez (Grenoble) en mai 2016

Fabrice Estebanez (Grenoble) en mai 2016Icon Sport

Vous êtes-vous toujours destiné à une carrière d'entraîneur ?

F. E. : En 2017, je devais prolonger ma carrière à Grenoble et intégrer le staff isérois dans la foulée. Puis on m'a annoncé, très tard dans la saison, que je ne serai finalement pas reconduit. Je me suis retrouvé le bec dans l'eau et j'ai décidé d'arrêter. Du coup, j'ai passé les diplômes d'entraîneur et franchement, je m'éclate.

Pourquoi aviez-vous démissionné du comité directeur avant de prendre en mains les "U20 développement" ?

F. E. : J'ai démissionné parce que mon projet de futur a changé : j'ai fait le choix d'entraîner. Je ne pouvais être à la fois élu fédéral et essayer de me positionner sur des postes en Top 14 ou Pro D2. C'est pour ça que j'ai démissionné de la fédération.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0