Icon Sport

Altrad raconte le parcours d'Haouas

Altrad raconte le parcours d'Haouas
Par Midi Olympique

Le 02/03/2020 à 18:27

XV DE FRANCE - Surprise de la première liste de Fabien Galthié, Mohamed Haouas est en train de devenir l'un des atouts majeurs du pack tricolore. Son président au MHR, Mohed Altrad, revient pour Midi Olympique sur le chemin de celui qui lui en a fait voir de toutes les couleurs.

C'est la success story de ce début d'année 2020. Mohamed Haouas, bientôt 26 ans, dans sa troisième saison professionnelle, est titulaire avec l'équipe de France sur le début du Tournoi des 6 Nations. Une destin inimaginable il y a encore quelques années. Dans une interview accordée au Midi Olympique de ce lundi où il est question des Montpelliérains titulaires avec les Bleus, Mohed Altrad aborde le parcours de son pilier droit. « Momo sortait d'un quartier difficile, Le Petit Bard, où le taux de chômage flirte avec 80 % ! ». Repéré lors d'un match de France Militaire pour lequel il était sélectionné, le Franco-Algérien est rapidement recruté par le MHR. Mais happé par la vague de la délinquance, il passe en 2014 quatre jours en maison d'arrêt pour plusieurs braquages de bureaux de tabac.

" Aujour'hui, il est posé, heureux."

Une première épreuve pour son président. « Nous nous sommes rendu à la maison d'arrêt pour négocier sa libération avec le directeur de prison et les forces de police. Nous avons trouvé un accord. Avec nous, Mohamed était sympa, tranquille. » Mais il n'arrive pas à se soustraire à son environnement et se retrouve à nouveau derrière les barreaux. Les dirigeants montpelliérains décident alors de prendre les choses en main : « Momo a emménagé au centre de formation et devait pointer au commissariat toutes les semaines. Mais il n'allait pas pointer ! De nouveau, nous sommes revenus à la police pour nous excuser et puis tout s'est calmé. » Après un dernier incident qui le voit débarquer à l'entraînement avec un coup de couteau à la main, Haouas laisse derrière lui les déboires extra-sportifs. « Il s'est marié, a eu un enfant et signé son premier contrat pro. Aujourd'hui, il est posé, heureux. Il est sorti d'affaire, en quelque sorte. Tant mieux car j'ai beaucoup d'affection pour ce garçon. »

Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier)

Top 14 - Mohed Altrad (Montpellier)Icon Sport

Néanmoins, le pilier reste sanguin et fait à nouveau parler de lui à l'hiver 2018, où il s'accroche en avant-match avec son coéquipier Bismarck Du Plessis. « Il est à moitié responsable sur ce coup-là, tempère son président. Bismarck lui a donné une baffe et il a répliqué, c'est tout. Quelques minutes plus tard, ils jouaient côte à côte. Après le match, ils se sont même excusés. » Dès lors, cette force de la nature (1,85 m pour 127 kg) développe tout son potentiel. Deux ans après son premier match en Top 14 en août 2017, il explose au début de l'exercice actuel. 18 matchs et 13 titularisations plus tard, il est l'une de principales surprises de la liste du XV de France pour le Tournoi, et est propulsé titulaire dès le premier match face aux Anglais vices-champions du monde. Avec la réussite que l'on connaît. Aujourd'hui, on voit mal qui pourrait lui ravir sa place à droite de la mêlée d'ici la fin du 6 Nations. « Il est quasiment indiscutable dans l'équipe de France d'aujourd'hui, s'enthousiasme Mohed Altrad. Sans Momo, les Bleus seraient moins forts ! »

Baptiste Pery

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés