Icon Sport

Test Match - Le retour gagnant de Maestri, Chat "Meilleur joueur français"... Les notes des Bleus

Le retour gagnant de Maestri, Chat "Meilleur joueur français"... Les notes des Bleus
Par Midi Olympique

Le 10/06/2018 à 10:10Mis à jour Le 10/06/2018 à 14:39

Après une première mi-temps où ils ont su tenir la dragée haute aux All Blacks, les Bleus ont laissé passer une belle occasion de pouvoir rivaliser avec la meilleure équipe mondiale. Explosif et dynamique, Camille Chat a été le meilleur joueur français du match.

1. Dany Priso 6/10

Globalement, il est une des rares satisfaction dans les rangs français. Très actif dans le jeu courant, on l'a vu effectuer deux percées, dont une amenant l'essai de Rémy Grosso (7e). En mêlée fermée, il a mis Owen Francks sous pression en début de rencontre. Il a même contraint le pilier droit des Blacks à se mettre à la faute (10e). En suivant, les mêlées se sont équilibrés. Il a malheureusement commis une faute bête en début de match (13e), offrant les trois premiers points au Néo-Zélandais. Il a été remplacé, sans doute un peu trop tôt, par Cyril Baille, qui s'est montré très discret.

2. Camille Chat 7/10

Il a sans doute été le meilleur joueur français au cours de cette rencontre. Son dynamisme, son explosivité et sa vitesse lui ont permis de longtemps rivaliser au niveau du rythme avec le jeu proposé par les Blacks. On l'a vu réaliser une charge pleine de hargne (7e), avant de s'illustrer par un jeu au pied dont il aurait franchement pu se passer. Au final, il s'en sort bien car le ballon, après un coup de billard, retombe dans les mains de Dany Priso. En touche, ses lancers n'ont toujours été exempts de tout reproche et sa responsabilité est évidemment engagée, au même titre que ses partenaires, dans la performance catastrophique en touche. Il a été remplacé par Pelissié (61e), dont la responsabilité est engagée sur deux essais inscrits par les Blacks.

3. Uini Atonio 3/10

Jacques Brunel voulait absolument le voir débuter une rencontre, il a vu... Pour sa première sélection de l'ère Brunel, Atonio devait convaincre, il a échoué. D'abord, il a été indiscipliné. Deux fautes évitables par un manque de lucidité. Ensuite, en mêlée fermée, il n'a pas apporté ce qu'on attendait de lui. Il a été remplacé par Slimani (45e) qui s'est fait soulever sur sa première mêlée par Tu'inukafe (48e), une faute coûtant trois points. Le pilier clermontois a ensuite rectifié le tir, mais n'a rien pu faire face à la déferlante All Blacks.

4. Paul Gabrillagues 5/10

Avec son futur compère du Stade français Yoann Maestri, Paul Gabrillagues a réalisé une prestation de niveau international. Las, son carton jaune pour un plaquage jugé haut par l'arbitre a marqué le tournant de la rencontre et forcément terni sa prestation. Souvent le premier sur les phases de plaquages après du jeu aérien, il a été impeccable sur les ballons hauts (21e), il a aussi permis de récupérer un ballon précieux (44e) dans les 22 mètres français. Malheureusement, tous les observateurs ont retenu son carton jaune.

5. Yoann Maestri 6/10

Voilà un retour globalement réussi. Absent depuis un an de l'équipe de France, Maestri a répondu présent dans le combat, mais il s'est aussi montré très actif. Dix plaquages à son crédit. Il a enchaîné les tâches avant, au même titre que tous ses partenaires, de lentement lâcher prise. Il a sans doute marqué des points dans la perspective de la Coupe du monde 2019 au Japon.

Test Match - Yoann Maestri (France) contre la Nouvelle Zélande

Test Match - Yoann Maestri (France) contre la Nouvelle ZélandeIcon Sport

6. Judicaël Cancoriet 4/10

Absent du Tournoi des 6 Nations pour cause de blessure, il avait été titularisé au nom de sa puissance. Las, on ne l'a jamais vu ballon en main. Dommage. En revanche, il a toujours été agressif en défense. Son plaquage offensif de la 25e minute a permis de jouer un ballon de récupération. Mais globalement, il s'est montré discret et n'a pas répondu aux attentes du staff. Il a été remplacé par Lapandry (61e), pénalisé sur sa première touche.

7. Kevin Gourdon 2/10

Qu'elle semble loin la révélation de la tournée de novembre 2016. Kévin Gourdon n'a pas répondu aux attentes. Même dans son registre de joueurs capable de jouer après contact, il a déçu. Dès le début de la rencontre, il a laissé s'échapper un ballon (1er) après avoir tenté de passer les bras. Sa responsabilité est engagée sur le quatrième essai des Blacks. En revanche, il a été le premier soutien sur la percée de Teddy Thomas (7e).

8. Fabien Sanconnie 3/10

Jacques Brunel avait justifié sa titularisation en déclarant : "On n'a pas vraiment d'autre choix", faisant avec les moyens du bord en raison des différents forfaits. Le pauvre Sanconnie a vite été en difficulté. Coffré derrière une mêlée par Smith (19e), il s'en sort sur le coup grâce une intervention de l'arbitre en sa faveur. Il s'est aussi montré imprécis sur une passe pour Maestri, ne pouvant faire autrement que de commettre un en avant (30e). Rebelote sur une bonne prise de balle en touche (35e), il envoie en suivant une passe avec rebond à Parra... Bref, une déception.

Test Match - Fabien Sanconnie (France) contre la Nouvelle Zélande

Test Match - Fabien Sanconnie (France) contre la Nouvelle ZélandeIcon Sport

9. Morgan Parra 4/10

Un début de match où il a peiné à s'imposer comme le patron, capable de rassurer ses partenaires par son expérience. Il est notamment contré sur un dégagement (11e). En revanche, il est monté en puissance avec un superbe sauvetage sur Ioane (38e) même s'il ne réalise qu'un 50 % dans ses tentatives de but. Remplacé par Serin (61e) qui réussi un retour gagnant sur Damian McKenzie.

10. Anthony Belleau 3/10

Un petit espace trouvé dès la première minute de la rencontre puis l'ouvreur toulonnais s'est montré très discret dans le secteur offensif. Son jeu au pied n'a pas permis aux Bleus d'inverser la pression notamment en début de seconde période. Dix plaquages à mettre à son crédit. Remplacé par Jules Plisson (61e) qui a souffert dans le secteur défensif.

11. Rémy Grosso 5/10

Le Clermontois a marqué le seul essai français à l'Eden Park sur interception. Il a été inspiré offensivement, avec un duel gagné (24e) permettant à Belleau d'entrer dans les vingt-deux mètres adverses. Sa puissance est aussi utilisé à bon escient sur une combinaison en touche (29e). Il est raffûté par Ryan Crotty sur l'action qui amène l'essai de Ben Smith. Il finit sa soirée à l’hôpital à cause d'un plaquage dangereux et illégal. Remplacé par un Gaël Fickou dépassé.

Test Match - Rémy Grosso (France) allant marquer le seul essai français contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Rémy Grosso (France) allant marquer le seul essai français contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

12. Geoffrey Doumayrou 5/10

Il sauve son camp sur le premier franchissement des All Blacks en interceptant la dernière transmission. Même chose en début de seconde période où il récupère un jeu au pied tapé au dessus du premier rideau. Un ballon perdu et une pénalité sifflée contre lui mais l'activité du centre Rochelais a été bénéfique aux Français, même s'il n'a pas pu se démarquer dans le secteur offensif.

13. Mathieu Bastareaud 4/10

Le capitaine français a été plutôt discret dans le secteur offensif même si il a souvent résisté aux plaquages adverses. Il a surtout défendu. Avec dix plaquages réussis, il est le trois-quarts français qui s'est le plus employé même s'il a eu du déchet (trois plaquages manqués).

Test Match - Mathieu Bastareaud (France) après la défaite contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Mathieu Bastareaud (France) après la défaite contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

14. Teddy Thomas 2/10

L'ailier du Racing est toujours un phénomène dans le secteur offensif. Il transperce la défense néo-zélandaise dès la 6e minute tout en assurant la continuité du jeu. A la 70e minute, il parvient encore à slalomer ballon en mains. Des qualités de vitesse qui lui permettent aussi de sauver les Bleus (11e, 22e), mais Teddy Thomas a souffert défensivement en raison de mauvais placements ou de plaquages manqués (3). Impliqué sur trois essais All Blacks.

15. Maxime Médard 3/10

Pas très inspiré en première période, le Toulousain a souvent été absent sous le jeu au pied de pression des All Blacks. Il commet un en-avant grossier (32e). Il n'a pas aussi très rassurant dans le rôle de dernier défenseur. Il explose deux fois, face à Anton Lienert-Brown (39e, essai refusé à la vidéo) et face à Ngani Laumape sur le sixième essai des Blacks. Il avait pourtant réalisé un meilleur début de seconde période avec une prise aérienne (49e) et une interception salvatrice devant l'en-but français.

Contenus sponsorisés
0
0