Icon Sport

Test Match - Fallait-il tout changer ?

Fallait-il tout changer ?

Le 13/06/2018 à 12:10

Pour le deuxième test contre la Nouvelle-Zélande, le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel envisage d'apporter des changements dans la composition de son équipe. Les derniers entraînements laissent penser qu'ils seront au nombre de cinq. Suffisant ? Insuffisant ? Le débat est ouvert.

Cinq, c'est le nombre de changements que devrait apporter le sélectionneur Jacques Brunel pour le deuxième test-match contre la Nouvelle-Zélande. Rémy Grosso blessé, c'est logiquement Gaël Fickou qui sera titularisé à l'aile. Un changement contraint et forcé, contrairement au choix de faire débuter Bernard le Roux à la place de Paul Gabrillagues en deuxième ligne. Quant aux trois autres modifications probables, elles découlent d'une logique implacable. Dès dimanche dernier, le sélectionneur Jacques Brunel avait dit : "Les trois joueurs finalistes (Benjamin Fall, Kélian Galletier et Mathieu Babillot arrivés après le groupe) ont déjà joué avec nous pendant le Tournoi. Ils étaient prévus pour cette tournée. Bien sûr, dès lors, qu'ils sont susceptibles de rentrer très rapidement." Ce sera le cas.

Tournoi des 6 Nations - Mathieu Babillot (France) contre le Pays de Galles

Tournoi des 6 Nations - Mathieu Babillot (France) contre le Pays de GallesIcon Sport

D'aucuns diront que, cinq changements, c'est peu après la déculottée subie à l'Eden-Park d'Auckland (52-11) et que d'autres (nouveaux) joueurs méritaient leur chance. D'autres y verront une forme de travail dans la continuité. A chacun sa façon de voir, à chacun son idée du management. Évidemment, certains autres joueurs comme Teddy Thomas ou encore Kévin Gourdon n'ont pas franchement convaincu. Doux euphémisme. Ils ont même déçu. Ils seront pourtant sur la pelouse de Wellington au coup d'envoi du deuxième test. Le sélectionneur mise-t-il sur une réaction d'orgueil ? Un sentiment de révolte dont il a regretté l'absence au cours de la seconde période à l'Eden-Park ? Brunel, qui communiquera la composition de son équipe mercredi soir (22 heures, en France), évoquera probablement le sujet à l'instant de justifier ses choix.

Fallait-il tout changer ?

Sondage
2741 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés
0
0