Icon Sport

Quelle équipe après le coup de balai de Brunel ?

Quelle équipe après le coup de balai de Brunel ?

Le 13/02/2018 à 16:35Mis à jour Le 13/02/2018 à 18:43

Jacques Brunel a révélé ce mardi le groupe retenu pour préparer le prochain match du Tournoi face à l’Italie (vendredi 23 février). Avec neuf changements, le visage du XV de France devrait être modifié. Quels joueurs pourraient saisir leur chance ?

Après seulement deux matches, Jacques Brunel est déjà confronté à une crise majeure. Si les résultats sont dans la triste lignée de son prédécesseur Guy Novès, le sélectionneur du XV de France est aujourd’hui confronté à un épisode extra-sportif pour le moins embarrassant. En évinçant cinq des six joueurs entendus par la police écossaise, lundi, pour "comportement inapproprié", l’ancien entraîneur de l’Union Bordeaux-Bègles a lancé un message fort. Et les conséquences sur le terrain seront profondes.

Benjamin Fall peut-il faire oublier Teddy Thomas ?

Exit Teddy Thomas et ses trois essais en deux matches. Le facteur X des Bleus disparaît et laisse derrière lui un grand vide tant Virimi Vakatawa, sur l’autre aile, s’est révélé transparent. Le Montpelliérain Benjamin Fall (27 ans, 3 essais en 7 sélections) semble le premier choix pour remplacer Teddy Thomas mais il a encore tout à prouver sous le maillot tricolore. Ses qualités d’évitement et son accélération s’inscrivent malgré tout dans le même profil que le Racingman. Le Clermontois Rémi Grosso (29 ans, 1 sélection), qui avait remplacé Yoann Huget au cours de la Coupe du monde 2015, aura bien du mal à décrocher une place de titulaire même si ses performances avec l’ASM sont séduisantes depuis le début de la saison.

Benjamin Fall - France

Benjamin Fall - FranceIcon Sport

Lionel Beauxis dans un fauteuil…

Déjà privé de Matthieu Jalibert après sa blessure au genou, Jacques Brunel a décidé de rappeler François Trinh-Duc (31 ans, 63 sélections) au détriment de son coéquipier du RC Toulon Anthony Belleau. Peu convaincant lors de ses dernières sorties avec l’équipe de France à l’automne dernier, Trinh-Duc est loin de faire l’unanimité au sein de l’encadrement technique du XV de France. Son retour semble avoir été acté par défaut. Dans ces circonstances, Lionel Beauxis (32 ans, 21 sélections) apparaît comme un titulaire en puissance au poste de demi d’ouverture pour les prochains matches du 6 Nations.

Vers une deuxième-ligne Vahaamahina-Taofifenua ?

Parmi les autres choix du sélectionneur, le talonneur du Racing 92 Camille Chat (22 ans, 10 sélections) est attendu pour ses qualités de puncher. Dans la cage, la mise à l’écart d’Arthur Iturria et de Félix Lambey, qui n’aura pas disputé la moindre minute en deux matches, relance le Toulonnais Romain Taofifenua (27 ans, 11 sélections). Souvent discret sous le maillot tricolore, l’ancien joueur de l’USAP se voit offrir une nouvelle occasion d’imposer sa puissance. Une interrogation demeure néanmoins : aura-t-il la caisse pour supporter le rythme international ? Sans oublier que le deuxième-ligne du Stade Français Paris Paul Gabrillagues est loin d’avoir démérité dans son rôle de travailleur de l’ombre. Reste le cas Bernard Leroux (28 ans, 28 sélections). Convoqué en tant que deuxième-ligne, le joueur du Racing 92 encensé par Philippe Saint-André lors de son mandat, a très vite plafonné sous le maillot frappé du Coq. A-t-il vraiment une chance de disputer un match du Tournoi ? Sa polyvalence reste son meilleur allié…

Romain Taofifenua (France)

Romain Taofifenua (France)Icon Sport

Première pour Mathieu Babillot ?

La plus grosse « hémorragie » touche la troisième-ligne. Avec les départs forcés de Louis Picamoles, Sekou Macalou et Alexandre Lapandry, la troisième-ligne du XV de France pourrait connaître plusieurs remaniements. Les titulaires du dernier match contre l’Ecosse - Yacouba Camara, Marco Tauleigne, Wenceslas Lauret – sont ainsi menacés par Kelian Galletier et surtout Mathieu Babillot dont les performances majuscules avec le Castres Olympique pourraient lui offrir une première cape.

Mathieu Babillot (Castres Olympique)

Mathieu Babillot (Castres Olympique)Icon Sport

Mathieu Bastareaud "papa" des trois-quarts

Enfin, au centre de l’attaque tricolore, Matthieu Bastareaud (29 ans, 42 sélections), absent lors des deux premiers matches en raison d’une suspension par l’EPCR, devrait retrouver une place de titulaire. Son expérience sera précieuse pour guider le XV de France vers un premier succès dans ce Tournoi. Si Jacques Brunel a dix jours pour coucher son équipe face à la Squadra Azzurra, l’équilibre du XV de France n’a jamais semblé aussi fragile.

Mathieu Bastareaud (XV de France) - janvier 2017

Mathieu Bastareaud (XV de France) - janvier 2017Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0