Icon Sport

Brunel devrait compter sur Beauxis

Brunel devrait compter sur Beauxis

Le 08/02/2018 à 17:33

Jacques Brunel dévoilera l'équipe retenue pour affronter l'Ecosse ce dimanche à Murrayfield ce vendredi matin. Un moment important dans cette semaine de préparation qui avait terriblement commencé avec les forfaits de Matthieu Jalibert, Antoine Dupont et Kevin Gourdon dès dimanche matin alors que les Bleus étaient encore en train de digérer leur défaite à la dernière seconde face à l'Irlande.

Le nouveau sélectionneur doit donc faire des changements pour ce deuxième match du Tournoi des 6 Nations, lui qui voulait travailler en privilégiant une certaine continuité entre le match de l'Irlande et celui de l’Écosse. "Il y aura des modifications, mais en interne. J’ai dit que je ne changerai rien, sauf blessure, je m’y tiens. On va d’abord voir avec ceux qui sont là et qui n’ont pas joué samedi", avait annoncé Jacques Brunel qui devrait renouveler moins d'un tiers de l'équipe et notamment incorporer Lionel Beauxis (32 ans), le grand revenant.

Jacques Brunel - France

Jacques Brunel - FranceIcon Sport

"On ne rappelle pas un joueur de sa trempe et surtout de son expérience, pour qu’il fasse le plot aux entraînements", glissait cette semaine un dirigeant fédéral qui a pu observer les entraînements des Bleus au CNR de Marcoussis. Six ans après son ultime sélection, Lionel Beauxis va se voir offrir une tunique bleue floquée du numéro dix. L’un des héros du quart de finale mondial victorieux des Blacks en 2007 va faire son retour. A l’époque Jean-Baptiste Elissalde était son concurrent, Sébastien Bruno et Julien Bonnaire ses partenaires. Aujourd’hui ils sont ses coachs. Tous ont été séduits par l’enthousiasme d’un jeune homme que l’on pensait débarquer à Lyon en pré-retraite. Il y aura relancé sa carrière. Après le jeunisme de Matthieu Jalibert, Brunel va opter pour le culte de la maturité. Un virage à 180° imposé notamment aussi parce que l’autre ouvreur jeune du groupe, bien que valide, Anthony Belleau, n’a pas donné tous les gages lors de son entrée en fin de match face à l’Irlande. Sans nul doute, il paye sa tentative de pénalité avortée qui a coûté la victoire du XV de France.

Le XV de France probable

Palis ; Thomas, Doumayrou, Lamerat, Vakatawa ; (o) Beauxis, (m) Machenaud ; Camara, Tauleigne, Lauret ; Vahaamahina, Gabrillagues ; Slimani, Guirado (cap), Poirot.

Contenus sponsorisés
0
0