Icon Sport

XV de France - Olivier Magne: "Ce serait bien de finir cette tournée sur un match accompli"

Magne: "Ce serait bien de finir cette tournée sur un match accompli"

Le 18/11/2014 à 09:20Mis à jour Le 18/11/2014 à 09:44

L’entraîneur des avants de l’équipe de France des -20 ans, Olivier Magne, a apprécié l’envie manifestée par les Bleus contre les Australiens, avec un cinq de devant qui a donné le ton dans le combat. L’ancien troisième ligne international aimerait désormais contre les Argentins samedi que les Tricolores soient encore plus efficaces.

Qu’est-ce que vous avez le plus apprécié dans le match des Bleus contre l’Australie (29-26) ?

Olivier MAGNE: Ce qui m’a bien plu en priorité, c’est l’envie de cette équipe, la fraîcheur et l’état d’esprit en général. Cette idée de s’accrocher, d’aller chercher une victoire avec cet état d’esprit-là est vraiment très intéressante pour la suite.

La clé de cette rencontre a-t-elle été selon vous cette défense française très agressive qui a perturbé les Australiens ?

O.M: Oui, c’est cette défense collective et surtout individuelle. L’agressivité qu’ont mis les joueurs sur le un contre un a permis bien souvent, dans des situations compliquées face à la conservation de balle des Australiens, de renverser la tendance et de récupérer des ballons importants. C’est l’agressivité individuelle avec une organisation collective qui commence à être intéressante sur le plan défensif, qui a payé.

Au niveau de la touche, le contre français a aussi beaucoup gêné les Wallabies…

O.M: La première des défenses, on le sait, elle est sur les phases de lancements de jeu, sur la mêlée et la touche. C’est vrai que sur la touche le fait de récupérer des ballons importants à des moments clés, c’est tout ‘bénef’. C’est un bon point, tout à fait.

" Le coaching a été fait intelligemment, par rapport aux forces du moment"

 Quelles sont les satisfactions individuelles sur ce match ?

O.M: Le cinq de devant m’a fait une belle impression. Ils ont vraiment donné la mesure du match et de l’intensité à mettre dans le combat. Après, cela a été relayé par la troisième ligne. Thierry Dusautoir, comme toujours, a été à la pointe du combat et Bernard Le Roux a lui aussi fait son match à ce niveau-là. J’ai bien aimé aussi les entrées devant, ça a permis à l’équipe de France d’assurer cette victoire.

Justement, Atonio devant et Bastareaud derrière ont apporté quelque chose dès leur entrée en jeu. Vous avez aimé ce coaching ?

O.M: Cela a été fait intelligemment, par rapport aux forces du moment. Mathieu Bastareaud, avec sa force de percussion que l’on connaît, a apporté un petit peu plus d’assurance en seconde période sur les lancements de jeu, du jeu un peu plus direct. Atonio a fait parler sa puissance en mêlée et sur les phases de contact. C’est bien de se servir de ces joueurs qui apportent un supplément de physique sur des moments où les matches sont très serrés.

Les fins de mi-temps ont été difficiles pour les Bleus. Est-ce dû uniquement à une baisse physique ?

O.M: C’est dû aussi au fait que les Australiens sont capables de mettre la main sur le ballon, de le garder et d’enchaîner les phases très longues. C’est leur idée. Physiquement, ils sont au point. Ils ont des joueurs capables de jouer ce jeu-là, on l’avait déjà vu sur la tournée de juin. C’est bien que la France n’ait pas craqué sur les temps forts australiens.

Olivier Magne (XV de France) face à l'Argentine - novembre 2004

Olivier Magne (XV de France) face à l'Argentine - novembre 2004Icon Sport

" Trouver plus de liant entre les lignes "

Est-ce que  psychologiquement c’est important d’avoir enfin battu une équipe de l’hémisphère sud ?

O.M: Je dirais que dans la situation actuelle, c’est bien d’avoir battu les Australiens. L’état d’esprit affiché sur ce match est évidemment très intéressant. C’est de bon augure pour la suite. Maintenant il va falloir passer à l’étape suivante. C’est le match référence en termes d’état d’esprit, maintenant dans le jeu il y a encore des choses à améliorer. C’est ce que l’équipe de France va essayer de mettre en place sur le dernier match contre l’Argentine. Ce serait bien de finir cette tournée sur un match accompli contre l’Argentine.

Vous attendez plus de jeu contre l’Argentine ?

O.M: Plus de jeu, ce n’est pas l’idée exacte. C’est d’être le plus efficace possible. Préparer une tactique avec un jeu qui permette à l’équipe de France et aux joueurs de s’y régler et de trouver plus de liant entre les lignes. Je pense qu’on va être attentif aussi à ça. Après, on aimerait que l’équipe de France soit encore plus efficace et qu’elle maîtrise encore davantage son rugby sur ce dernier match.

Est-ce que Philippe Saint-André doit faire confiance au même XV de départ pour ce dernier test ou incorporer de nouveaux joueurs ?

O.M: Je pense que quelques changements, pas énormément, ça pourrait permettre à des joueurs de se mettre en valeur et d’apporter encore un peu plus de fraîcheur.

Contenus sponsorisés